ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


LUDWIG VAN BEETHOVEN
Les Sonates et Variations pour violoncelle

Pieter Wispelwey (violoncelle); Dejan Lazic (piano)



Channel Classics- 2 SACD CCS SA 22605(SACD)
Référence: Rostropovich-Richter (Philips); Brendel-Brendel (Philips)

rating

Voici un intégrale festive, audiblement née de l'exaltation générée par l'acquisition par Wispelwey pour une somme record (un peu plus de 500000 €), le 3 novembre 2004, d'un violoncelle réalisé par Giovanni Battista Guadagnini en 1760, instrument qui avait "dormi" dans une collection privée depuis six décennies, ce qu'on ne saurait soupçonner à l'écoute de ces disques.

Dès le mois suivant, donc, Wispelwey entrait en studio pour réenregistrer, avec son complice Dejan Lazic, les Sonates et Variations pour violoncelle et piano de Beethoven. Wispelwey avait gravé il y a quinze ans avec Paul Komen une intégrale sur "instruments d'époques", format qui ne saurait s'accorder avec la vision altière et symphonique qu'il défend ici. Tout oppose ce nouvel enregistrement à l'intégrale Brendel père et fils, parue chez Philips il y a quelques mois et qui avait séduit Jacques Bonnaure. Alors que la famille Brendel jouait assez "petit bras" dans un dialogue chambriste (au sens de "en chambre"), une option possible, Wispelwey et Lazic défendent, dès la 1re Sonate, une vision très concertante. Le dialogue peut se transformer en joute, mais les réflexes sont tellement ancrés par une tournée commune, où ces artistes jouaient ces oeuvres lors de la saison 2003/04, que tout apparaît fusionnel.

Evidemment, le parcours en trois blocs de trois esthétiques différentes (Sonates n° 1 et 2 – Sonate n° 3 – Sonates n° 4 et 5) est très clairement souligné. L'enthousiasme fait peut-être théâtraliser à outrance les deux premières, mais on ne s'en plaindra pas avec une telle flamme; la 3e Sonate est miraculeuse d'entrain, de hargne, d'accentuations judicieuses (quel Finale !); les deux dernières sont sans cesse mouvantes, semblent renaître dans des directions opposées, tout en ne perdant pas leur unité. C'est de la maestria au plus haut niveau, confirmée dans les variations, renforcée par le resserrement du propos et glorifiée par une prise de son et une mise en forme multicanal de très haut niveau.

Un album chambriste somptueux et une grande référence moderne.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.