ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

NORDIC SPELL
KALEVI AHO
Concerto pour flûte et orchestre (2002)
HAUKUR TÓMASSON
Concerto pour flûte n° 2
CHRISTIAN LINDBERG
The World of Montuagretta

Sharon Bezaly (flûte)

Orchestre symphonique de Lahti
Orchestre symphonique d'Islande
Orchestre de chambre de Suède

Osmo Vänskä
Bernhardur Wilkinson
Christian Lindberg

BIS- CD-1499(CD)
Référence: ce disque-ci (premières mondiales)

rating

C'est un tour de force: trois premières mondiales au disque; trois compositions dédiées à la soliste qui les joue; trois oeuvres de trois pays nordiques différents interprétées par des orchestres éminents de ces pays; trois réussites.

Il est inutile de se poser la question de savoir où se situe Sharon Bezaly dans la hiérarchie internationale des flûtistes, mais une chose est sûre: le fait de susciter de nouvelles compositions est un baromètre important de la stature d'un artiste. Quand, en plus, les œuvres composées ne sont pas des gribouillages de circonstance mais de vraies partitions inspirées, c'est la "touch of class" une force d'inspiration que peu de solistes peuvent revendiquer à ce degré aujourd'hui. Et quand, en plus, le mari est l'un des éditeurs de disques les plus avisés du monde cela permet de répandre la bonne nouvelle sur la planète!

Kalevi Aho compose pour Sharon Bezaly en pensant à sa "technique incroyable" et sa "flexibilité mentale", l'Islandais Tómasson pour sa "vie" et son "agilité", le trublion Lindberg pour "sa vitalité, sa vivacité et son charisme; son rayonnement poétique allié à son époustouflante virtuosité". Et tout cela n'est pas du bla-bla. La pureté du son, la flexibilité et la vivacité sont des qualités évidentes dès le Concerto pour flûte de Kalevi Aho, moment fort de ce disque. Le compositeur finlandais est dans une très bonne passe: l'articulation en arche du Misterioso initial (un volet de 15 minutes) est tout simplement fascinante et sa richesse atmosphérique, notamment dans la douceur, saisissante. La flûte vient s'insinuer dans cette trame, sans la déchirer.

Ce que ces trois œuvres ont en commun c'est le respect de la musique. L'idiome compositionnel est d'évidence contemporain, et exploite toutes les ressources et techniques de la flûte, mais les compositeurs ne vont ni contre l'instrument, ni contre la musique. Tous évitent aussi les vains pépiements. Aho le montre au premier chef, avec un Presto leggiero, qui est à la fois diabolique pour le soliste, intéressant à écouter et qui porte la griffe du compositeur.

La composition de Tómasson apparaît plus analytique, plus exploratoire - plus "spectrale" en un sens. Là où Aho raconte, et prend le temps de le faire, Tómasson cadre des pièces de caractère de 4 à 5 minutes. Même si sa musique ne fait jamais abstraction de la ligne, il semble dans un premier temps "débroussailler" un territoire sonore avant d'installer un mouvement ou un climat. Quant à la composition plus ludique et "sportive" de Lindberg elle frappe par son imagination scintillante et son écriture soliste funambulesque.

Partout Sharon Bezaly fait merveille avec, en premier lieu, un sens de la finesse et du son juste, mais aussi une virtuosité éblouissante (Lindberg!). Voici la musique de notre temps dans son acceptation la plus noble: celle qui créer non pour s'auto-justifier d'encaisser des subsides publics, mais en pensant aux musiciens et aux auditeurs sans se moquer de leur intelligence.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.