ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


RUED LANGGAARD
Antikrist; opéra en 2 actes

Sten Byriel (Lucifer); Anne Margrethe Dahl (Esprit du mystère); Poul Elming (la bouche; Camilla Nylund (la grande putain); John Ketilson (la bête)etc.

Choeur et Orchestre National Danois

Thomas Dausgaard

Dacapo- 2.110402(DVD)
Référence: ce DVD

rating

Enfin!!! Voilà enfin le grand ouvrage de ce créateur danois hors-normes, qui plus est dans une réalisation vidéo de première main, qui s'écarte de la captation d'opéra courante pour retrouver la liberté de l'Amour des trois oranges de Prokofiev version lyonnaise, avec en plus une touche cinématographique danoise, celle du Lars von Trier qui inventa la "caméra du réel" dans Festen. On peut certes trouver le son DTS trop "cathédralesque" par rapport au décor (un opéra vide) et irréaliste par rapport à l'image (plus proche et "directe" que le son), mais c'est là le seul grief à formuler. Pour le reste, le DVD est un modèle, avec, évidemment, des éclairages et cadrages ajustés, grâce à l'absence de public. On y trouve, comme dans les DVD de cinéma, une version avec commentaires du chef et du metteur en scène, un documentaire sur l'œuvre et un film muet d'une minute dans lequel on voit Langgaard diriger. Tout cela est parfait.

Quant à la composition, c'est une révélation. Une oeuvre de sauvegarde patrimoniale a été ici réalisée par l'Opéra National et la télévision d'État du Danemark. Antikrist a tout: la force; la patte de Langgaard, le sarcasme, la folie. En 1921, Langgaard (1893-1952) avait 27 ans et, comme l'exprime Bendt Viinholt Nielsen, il "avait découvert que la musique pouvait exprimer des conflits d'une dimension apocalyptique". Toute son éducation, très religieuse, lui avait entrevoir que la musique était le lien entre l'humain et le sacré, la manière d'entrevoir la grandeur de la création. Ambition suprême: l'Harmonie. Le désordre dans ce monde s'insinue vers 1916. L'Inextinguible de Nielsen a impressionné le compositeur, qui cherche autre chose, un autre langage. Il composera dans la foulée la Musique des Sphères, qui voit la juxtaposition entre musique "céleste" et musique destructrice. Parallèlement l'Europe est rongée par la guerre. La décennie est prête pour que d'aucuns proclament que l'Antéchrist est sur terre.

Les esprits musicaux qui dérangent la "pureté" sont non seulement Nielsen, mais aussi ceux qui voient la musique comme un véhicule de sentiments et de sensualité, par exemple Puccini et Strauss et, évidemment, tous ceux qui en ce début de XXe siècle expérimentent autre chose. Fascination et haine pour ces voies interdites semblent se conjuguer et ce n'est sans doute pas un hasard si, dans les plus grandes scènes (surtout celle de la "grande putain"), le langage se fait très straussien.

Toutes ces relations de la musique au "bien" et au "mal", ont taraudé Langgaard. Il compose son opéra Antikrist entre 1921 et 1923, et le reprend entre 1926 et 1930. En quelques lignes, il s'agit d'un prologue (la venue de l'Antéchrist sur terre) et de six scènes, cinq où les visages allégoriques de l'Antéchrist (envie, découragement, haine, mensonge, luxure, etc.) tentent de saper l'humanité, une où ce dernier est terrassé par le divin.

Tout cela est enrobé dans un langage fort, parcouru de wagnérismes et accents straussiens, d'interventions épisodiques d'orgue ou de cloches. Le DVD, sa notice, ses compléments, vous permettront de rentrer en profondeur dans ce pur chef-d'œuvre, que mon collègue David Hurwitz a assimilé au Livre des Sept Sceaux de Schmidt, mais en plus intéressant. Tout cela est défendu par la crème des chanteurs nordiques dans des performances engagées (il n'y a pas vraiment de trame ou d'interaction entre les personnages: ce sont vraiment des tableaux qui se succèdent) et dans une mise en scène juste et inventive relayée par des caméras aux aguets. Daugaard dirige cela avec l'emphase qui sied.

Inutile d'en rajouter: tout cela est fort réjouissant à découvrir!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.