ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

OPERA PROIBITA
GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Airs de Il Trionfo del Tempo e del Disinganno & La Resurrezione
ALESSANDRO SCARLATTI
Airs de Cantata per la Notte del Santissimlo Natale; Il Giardino di Rose; Sedicia Re di Gerusalemme & San Filippo Neri
ANTONIO CALDARA
Airs de Il Trionfo delll'Innocenza; La Castità al Cimento; Santa Francesca Romana; Il Martirio di Santa Caterina

Cecilia Bartoli (mezzo)

Les Musiciens du Louvre-Grenoble

Marc Minkowski

Decca- 475 6924(CD)
Référence: aucune

rating

Après le lamentable disque d'airs sacrés de Renée Fleming, on est heureux de retrouver Cecilia Bartoli telle qu'en elle-même, dans une pose fellinienne et, surtout, dans un disque célébrant la dimension opératique de la musique sacrée à Rome à l'orée du XVIIIe siècle, période à laquelle l'opéra y avait été banni.

Admirateurs et détracteurs de Bartoli pourront se déchirer: ce disque ne fera changer d'opinion ni les uns, ni les autres. D'ailleurs le CD correspond à un quasi rituel, avec une alternance d'airs vifs et d'airs plus ou moins langoureux. Comme à l'habitude ou presque, aussi, la 1re plage, pourtant la plus stratégique, est quasiment la plus critiquable, avec l'intrusion sonore épisodique d'un orgue klaxonnant.

Pour le reste, il faut quand même relever un fait simple et suffisant: l'art de Cecilia Bartoli est, qu'on le veuille ou non, sans équivalent aujourd'hui. Souvent, à l'écoute de ces pyrotechnies vocales, me souviens d'un concert au Châtelet à Paris lors duquel j'étais assis à côté d'une collègue de la dame, chanteuse réputée, qui, ébahie, me disait "Comment fait-elle?".

Oui, la Bartoli est un phénomène. Et elle a l'immense intelligence de ne pas devenir un phénomène de foire. Le vertige, la transe vocale qui la gagnent parfois dans ce disque (oui, dans un disque, où l'on doit reprendre et multiplier les prises; imaginez le concert!), notamment dans Haendel, sont inoubliables. Mais les airs lents, les récitatifs témoignent d'une suavité, d'une sensualité à fleur de peau et, surtout, d'une ligne de chant suprêmes. Écoutez pour ce faire "Vanne pentita a piangere" de Caldara, plage 4…

Mais pourquoi donc, vous fais-je l'article? Un objet discographique si beau, si intelligent, parfaitement soutenu orchestralement, témoignage d'une chanteuse unique, dans un programme savant (quelques premières mondiales au disque), généreux et sublime... Que voulez-vous de plus?

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.