ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


ANTONIN DVORAK
Symphonies n° 8 et 9


Orchestre symphonique de Prague

Charles Mackerras

Supraphon- SU 3848-2(CD)
Référence: Kertesz (Decca)

rating

Sir Charles tient ses promesses... et comment! Si l'on avait parfois ces dernières années, même dans les plus belles réussites (Danses slaves de Dvorak, double album Janacek et même, dans une certaine mesure, Ma Patrie de Smetana), une admiration plus qu'un véritable élan pour les enregistrements tchèques de Mackerras, l'adhésion à cette parution-ci est viscérale, physique, entière et militante.

Mackerras nous donne ici ce qu'on attendait depuis si longtemps: les couleurs, le risque et les vertiges. Il troque le Philharmonique tchèque contre un orchestre moins huppé, fait tendre les micros en concert (on aurait pu enlever au montage ce "bravo" venant d'une voix de canard mutant qui nous gâche l'éblouissement final de la 8e). On y perd un peu (très peu) en finition, avec une ou deux "pétouilles" ça et là, mais pour le reste le gain est si majeur que l'on ne peut que se féliciter de ce choix.

Ce qui distingue ces interprétations est évident: l'alliance entre la science de ce répertoire, qui mène à une précision rythmique diabolique et un sens inné des coloris, et la flamme d'un chef qui a enfin décidé de lâcher la bride. Certes la 6e Symphonie était somptueuse, mais restait contrôlée, alors qu'ici les trompettes et les cors "s'éclatent" et que les moments vifs frisent la folie. L'Allegro molto initial de la Nouveau Monde n'a pas été abordé avec cette furie depuis Kertesz-Vienne et Paray-Detroit, alors que le Largo qui suit a les frémissements de Smetacek en concert.

La Huitième frappe immédiatement par la force tellurique et la raucité de ses cuivres. Mackerras y opte pour le phrasé alternatif des cordes lors de la reprise du thème du Finale (m. 250-260), phrasé rarement entendu, car il jure par ailleurs avec la reprise de ce même thème aux autres instruments juste après. Ce n'est là qu'un détail, qui ne mine en rien un disque plus rare et plus précieux qu'il n'y paraît.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.