ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


JACQUES OFFENBACH
La Grande-Duchesse de Gérolstein (opéra bouffe en 3 actes)

Felicity Lott (La Grande-Duchesse); Yann Beuron (Fritz); Sandrine Piau (Wanda); Franck Leguérinel (Baron Puck); Eric Huchet (Prince Paul); François Le Roux (Général Boum); Boris Grappe (Baron Grog)

Les Musiciens du Louvre-Grenoble

Marc Minkowski

Virgin Classics- 2 CD 5 45734 2(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

Voici la trace audio réalisée en marge des représentations de la Grande-Duchesse de Gérolstein au Châtelet, un spectacle dont on a hâte de voir le DVD. On notera l'intérêt de réaliser des enregistrements en parallèle évitant les bruits de scène. Evidemment en vidéo le poids des ans qui commence à se faire sentir sur la voix de Felicity Lott passera mieux que sans le support visuel. Il manque de l'ampleur et du souffle à cette Duchesse par rapport aux notes écrites sur la partition. Par contre, il ne manque pas d'aplomb à l'artiste pour dépeindre de manière irrésistible cette fofolle libidineuse. Dans le rôle de la louve en chaleur et de ses derniers feux -bref ce qui faisait déjà le prix de la Belle Hélène- on retrouve la meilleure titulaire au monde et on s'en amuse avec délectation.

Felicity Lott est excellemment entourée par une troupe très bien constituée. Le Boum de François Le Roux accuse lui aussi le poids des ans, mais cela passe encore. Yann Beuron est vraiment le partenaire idéal pour la chanteuse: son art est resté sobre et limpide, idéalement adapté à ce répertoire. Par contre; l'actualisation des dialogues marche coup-ci coup-çà. On ne voit pas ce que viennent faire dans un même spectacle "gonflez les Zeppelins" et "apportez-moi un fax".

Enlevé, comme toujours, avec une verve décapante par Marc Minkowski ce disque est aussi le fruit d'une vraie recherche musicologique qui nous restitue de la musique inédite, notamment le magnifique ensemble "le carillon de ma grand-mère" à la fin de l'acte 2. Alors, oui, on peut faire la fine bouche sur certains manques vocaux de la titulaire du rôle-titre. Mais qui nous donnera cette verve, cet esprit, cette tenue musicale, cette intelligence musicologique? Et quand nous le donnera-t-on ? En répondant "pas avant très très longtemps" à cette question, il me semble que le 10/10 s'impose.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.