ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


PIOTR ILYICH TCHAÏKOVSKI
Les Symphonies; Roméo et Juliette; Francesca da Rimini; Suite du Lac des cygnes; Ouverture 1812; Sérénade pour cordes


Philharmonia Orchestra, Philadelphia Orchestra

Riccardo Muti

Brilliant Classics- 7 CD 99792(CD)
Référence: Svetlanov (Canyon; Japon)

rating

Le transfert chez Brilliant de quelques enregistrements EMI est parfois, outre une aubaine économique, une bonne piqûre de rappel pour raviver la mémoire. L'intégrale des Symphonies de Tchaïkovski par Muti, qui n'a jamais été vraiment considérée à sa juste valeur, se trouve majestueusement réhabilitée.

Plusieurs raisons à l'oubli, du moins en France. Le cycle en lui-même fut entre-deux. Débuté en 1985, au moment de l'éclosion de la carrière de Muti (celle où son premier concert en France -avec Radu Lupu et le Philharmonia-, au Palais des Congrès à Paris, dut être annulé parce que quelques jours avant le spectacle il y avait tout juste quelques dizaines de billets vendus), achevé en 1981, alors qu'on enregistrait en DDD, le corpus n'a jamais été vraiment promu en coffret CD. Et même les microsillons, à la fin des années 70, arrivaient en imports anglais (code W à l'époque, juste un peu moins chers que le code Q des disques Decca). EMI, d'ailleurs, qui exploitait en microsillon l'intégrale Svetlanov Melodiya, avait Karajan à son catalogue et construisait une intégrale Rostropovich, semblait n'y avoir jamais cru.

Et pourtant... Nous avons là tout simplement, avec l'intégrale Mehta-Los Angeles (tout aussi méconnue, et pratiquement pour les même raisons) la meilleure intégrale "occidentale" (c'est-à-dire non dirigée par Svetlanov). Le chef qui dirige ces symphonies est à la fin des années 70 la nouvelle étoile montante de la direction. Il s'est signalé par une intégrale Schumann, par des disques Mendelssohn. C'est l'époque des très grands disques de Muti - époque qui nous vaudra, juste après ces Tchaïkovski, le Sacre du Printemps et, surtout, les Tableaux d'une exposition.

Aux sommets absolus, les Symphonies n° 1, 2 et 4 témoignent glorieusement de cet abord serré, nerveux, pugnace, brillant, servi par un orchestre au garde-à-vous, avec des cuivres brillant et un timbalier en feu. Cette musique électrique est incarnée avec une grande constance sur l'ensemble du cycle. Même si, ponctuellement, Svetlanov garde un avantage dans la 3e, Muti fait jeu égal avec les meilleurs occidentaux dans les 5e et 6e. Tilson Thomas le devance d'un cheveux dans Manfred.

Tout le cycle symphonique est excellemment enregistré: un beau son de studio londonien avec du punch et une clarté en profondeur. À vrai dire, techniquement, les enregistrements Philadelphie sont nettement moins satisfaisants (écoutez comme la Sérénade "beugle" après la 2e), mais nous n'avons pas voulu pénaliser le coffret et enlever le symbolique 10/10 en raison de la prise de son un peu grossière de certains compléments. Ces derniers ont été majoritairement enregistrés à Philadelphie. On retient surtout Le Lac des cygnes, Francesca da Rimini et Roméo et Juliette. En tous cas, une chose et sûre: ce coffret vaut largement la mise.

--Chritsophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.