ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


RICHARD STRAUSS
Oeuvres orchestrales


Staatskapelle Dresden

Rudolf Kempe

Brilliant Classics- 9 CD 7591(CD)
Référence: ce coffret

rating

Nous l'avons déjà évoqué: tout, dans l'exercice commercial de Brilliant Classics, consiste à obtenir sous licence les enregistrements les plus prestigieux possibles. Maintenant que le label néerlandais a obtenu d'EMI les Strauss de Kempe, il ne manque plus que Maria Callas (patience: il paraît que ça vient...)

On ne répétera pas assez à quel point cet ensemble est sans concurrence. D'abord parce qu'aucun grand chef (même Karajan ou Böhm) ne s'est attaqué à un pan si complet de l'œuvre orchestral de Strauss. Ce coffret de 9 CD, dont le seul concurrent est celui de 7 CD par Zinman chez Arte Nova, est donc, de ce seul point de vue, incontournable. Car ce qui n'est pas connu n'est pas forcément inintéressant: écoutez le Duett-Concertino pour clarinette, basson et cordes pour vous convaincre qu'il n'y a pas que Zarathoustra et Une Vie de héros dans la vie! De plus, Kempe a mis un point d'honneur à aborder Aus Italien ou Josephslegende (cette dernière partition n'étant tout de même pas un chef-d'œuvre) avec le même sérieux et le même souci du détail que Mort et Transfiguration ou Till espiègle.

Par rapport au coffret Zinman, on ne trouve pas ici les Quatre derniers Lieder, le Prélude festif, la Romance avec violoncelle et la Sérénade pour vents. Mais de son côté, le coffret Zinman est privé de compositions essentielles (Bourgeois gentilhomme, Concertos pour cor). Esthétiquement Kempe et Zinman ne se comparent pas: Zinman est rectiligne, célébral et ne se laisse gagner par aucun sentiment. De son côté, Kempe campe un Strauss chatoyant, qui réussit à être voluptueux sans la moindre condescendance ou déliquescence.

Il est vrai que l'Orchestre de la Staatskapelle de Dresde n'est pas le moindre des atouts de l'entreprise: il fait partie (avec Berlin, Vienne et Amsterdam) du quatuor des grands orchestres straussiens et parvient en sensualité sonore à rivaliser avec le Philharmonique de Berlin: la comparaison au sommet entre Ein Heldenleben par Karajan et de Kempe en témoigne, notamment dans la dernière section. À cette moire sonore s'ajoute la netteté de la direction, ce côté "crispy" sur lequel on sous estime toujours un peu Kempe, que l'on sait, par contre, grand' maître de la lisibilité polyphonique.

Ces interprétations restent des références, trente ans après leur enregistrement. Si vous ne l'avez pas déjà (le coffret fut édité par EMI en 1999), cette boîte est un incontournable de votre discothèque.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.