ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


BOHUSLAV MARTINU
Quatuors n° 2; 4 et 5


Quatuor Kocian


Praga- PRD/DSD 250 205(SACD)
Référence: ce disque-ci

rating

Première constatation: Praga a vraiment pris ses marques en matière de SACD, cet enregistrement étant un modèle de spatialisation de bon goût. l'écoute successive en stéréo et en multicanal est éloquente sur le parti pris que l'on peut tirer de cette technologie en matière d'aération sonore et de sensations musicales. Jamais le message confié aux canaux arrière ne vient ici perturber l'image sonore naturelle du quatuor posté à l'avant.

Sur le plan discographique, Praga fait face à une concurrence rare mais féroce, puisque l'intégrale des Stamitz a été licenciée par Bayer à Brilliant Classics et se retrouve dans un coffret de quatuors tchèques (Janacek, Martinu, Smetana) qui est évidemment un choix recommandé en termes de rapport qualité/prix. Il faut donc du courage, de la foi, de l'inconscience ou un peu des trois à un éditeur pour se lancer dans l'arène. Mais si tout le monde baissait les bras, c'en serait fini du vrai travail d'éditeur de disques classiques. Nous sommes tous dans la même barque pour éviter cela... Par bonheur, le courage paie et les Kocian apportent une vraie plus value, non seulement technique mais aussi musicale, à la discographie de ces œuvres majeures.

Majeures, car le quatuor à cordes est, chez Martinu comme chez nombre d'autres compositeurs, un mode d'expression privilégié de ses états d'âme. Écoutez le mystérieux début flottant de l'Andante du 2e Quatuor qui se nourrit progressivement en un torrent passionnel et déchiré. Il trouve écho dans le mouvement lent du 5e Quatuor, sublime concentré de tension oppressante, écrit à l'approche de la 2e Guerre mondiale. Dans son excellente notice, Pierre-Emile Barbier cite Harry Halbreich qui considère les Quatuors n° 2 et 5 comme deux chefs-d'œuvres majeurs. L'éditeur justifie (et il a raison) le choix du 4e Quatuor, un concerto de chambre brillant, pour détendre l'atmosphère entre ces deux concentrés expressifs.

Si l'auditeur trouvera dans cette introduction claire tous les repères pour apprécier les partitions et cadrer leur objet, il n'était pas couru d'avance que le résultat musical soit aussi exceptionnel. De fait, ce disque est un manifeste du chemin parcouru par les Kocian ces toutes dernières années en terme de liberté, de respiration et de grain sonore. Alors que les nouveaux Talich font du sur-place (cf. le CD Janacek chez Calliope), les Kocian semblent grandir et, ce, dans tous les styles. On admirera au même degré la circulation de la musique entre les instruments dans le volet initial du 4e Quatuor, l'assurance dans la vivacité de la fin du 1er mouvement du 2e Quatuor, la construction du mouvement lent qui suit, ou la création des climats dans le 5e Quatuor. Ce dernier est de toute évidence le moment fort du disque et vaut très largement en intensité d'émotion les plus grands quatuors de Chostakovitch.

Voilà un must; un passage obligé de toute discothèque tchèque, mais aussi de toute discothèque chambriste du XXe siècle.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.