ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


WOLFGANG AMADEUS MOZART
Les Trios avec piano: Divertimenti et Trios K. 254; 496; 502; 542; 548 et 564


Trio Gryphon


Analekta- 2 CD AN2 9827-8(CD)
Référence: ce disque-ci; Beaux-Arts Trio (Philips)

rating

Il y a des moments comme l'écoute de cet album, où la vocation des labels québécois se hisse largement au-delà du simple fait d'assurer une présence discographique aux artistes canadiens. Le Trio Gryphon est l'emblème de cette conjonction parfaite, où un "trio national" sur un "label national" a su se forger une consistance musicale qui en fait l'un des grands acteurs de la scène internationale dans son domaine.

D'abord l'objet discographique est très astucieux car il nous donne en 2 CD contre trois aux Beaux-Arts Trios (qui avaient inclus le K. 442 complété par l’Abbé Stadler) une intégrale des Trios avec piano de Mozart, parcours à mon avis plus intéressant, car plus évolutif, que les Sonates pour piano et violon et que peu d’interprètes ont vraiment investi.

Ensuite, le Gryphon Trio ne cesse de prendre de l'étoffe. Il le prouve ici, comme dans son disque précédent, consacré à des compositeurs canadiens contemporains, avec un piano (rendu un peu résonnant par les micros) bondissant et volubile qui égale presque celui de Menahem Pressler (Beaux-Arts), un violon d'une couleur admirable et d'une sûreté parfaite et un violoncelliste qui ponctue l'ensemble sans "enfoncer les temps". Chacun n'est peut-être pas une vedette de son instrument, mais assurément la symbiose fonctionne à merveille et, comme dans un grand trio, élève les instrumentistes au-delà de leur statut individuel.

La séduction première vient ici du naturel musical: pas de trituration de la ligne, pas d'écarts dynamiques outrés, pas de fausse profondeur. Un Larghetto déploie une noblesse simple, un Allegretto bondit sans heurt. Certains trouveront peut-être cela "sous-interprété". Mais à y regarder de près l'interprétation traduit la simplicité un peu linéaire des partitions. On peut triturer et ombrer davantage la musique, mais on peut difficilement lui rendre mieux justice.

--Chritsophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.