ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


MICHEL CORRETTE
Les Délices de la solitude: 6 Sonates pour le violoncelle; la viole ou le basson, avec la basse continue opus 20 (1739); Le Phénix


Les Voix humaines


Atma- ACD2 2307(CD)

rating

Le disque avec la couverture la plus attachante de ce début d'année 2006 (du moins pour ceux qui aiment les chats) est aussi un fort beau disque. Consacré à Michel Corrette, il rassemble "Le Phénix", concerto pour quatre instruments (ici violoncelle, viole et deux bassons) et basse continue, et six Sonates op. 20, qui peuvent être distribuées à la viole, au violoncelle ou au basson.

Suzie Napper et Margaret Little, noyau artistique des Voix humaines, ont agencé leur interprétation de manière très collégiale, partageant les premiers rôles au gré des œuvres. La Sonate n° 1 est interprétée à la viole de gambe, la 2e au violoncelle, la 3e occupe deux bassons, la 4e un seul, la 5e, la viole, le violoncelle et un basson et la 6e deux violes seules. Cette répartition des rôles est non seulement en phase avec les compositions (comment imaginer plus miraculeuse entrée que celle des deux violes dans la Sonate VI?) mais varie les plaisirs dans un remarquable disque de musique française de la première moitié du XVIIIe siècle. Ce sont non seulement les couleurs, mais aussi les volumes (2 à 7 instruments) qui changent dans cette configuration qui nous fait oublier toute la dimension didactique du recueil. Ainsi quand le basson concertant de Kate van Orden succède (Sonate IV) au duo de violes (Sonates VI), les stimuli sonores font immédiatement tendre l'oreille.

Ce qui fait plaisir à entendre avec Suzie Napper, la tête pensante des Voix humaines, c'est cette intelligence de la réalisation et la chaleur du propos, déjà remarquées dans le remarquable CD "Primavera". Écoutez sa Sonate II, au violoncelle. Mais il y a chez elle, également un sens aigu du partage. Ce sont là des amis musiciens qui jouent de concert, tous plus engagés les uns que les autres.

Evidemment, outre l'intérêt du recueil et sa variété du fait des arrangements de Suzie Napper, l'esprit de Corrette (cf. Les "bruits de chasse" de la Sonate IV, le Finale de la Sonate II) est partout présent. Quand les deux bassons sont à l'œuvre (Sonate III), Mathieu Lussier seconde parfaitement Kate van Orden. Il est tout à fait logique, là, qu'on entende le bruit des clés: il ne pouvait être évité.

Je suis un peu moins emballé par le Phénix, auquel j'aurais souhaité plus de recul et une respiration plus goguenarde. Mais ce petit bémol ne saurait détourner les amateurs de ce répertoire de s'adonner à ces délices.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.