ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


PAUL DUKAS
Sonate pour piano en mi bémol majeur
ABEL DECAUX
Clairs de lune

Marc-André Hamelin (piano)



Hyperion- CDA 67513(CD)
Référence: Duchâble (Dukas; EMI); Chiu (Decaux; HM)

rating

C'est quasiment incroyable de voir le nombre d'enregistrements de cette Sonate de Dukas, sorte de Sonate Hammerklavier à la française (45 minutes!), héritière de la générosité de Franck, du sens de la construction de Saint-Saëns et de la folie virtuose de Liszt (cf. 3e mouvement). Le zeste lisztien augmente d'ailleurs au fur et à mesure que la composition avance.

Une abondance donc: Duchâble chez EMI, la référence jusqu'ici, mais aussi Hubeau et Heisser parmi les Français, nombre de femmes (Margaret Fingerhut chez Chandos, Chantal Stigliani chez Naxos, Anne Pellerin chez Intégral, Françoise Thinat chez Arion) et des pianistes inconnus (Alexander Vaulin chez Classico, Tor Aspaas chez Simax, Vladimir Pleshakov chez Orion) et j'en oublie sans doute... Que de bonnes volontés pour une œuvre que personne n'écoute!

La version de Marc-André Hamelin a trois caractéristiques majeures: elle est de celles, avec Duchâble et Fingerhut, qui sont à la hauteur de la redoutable partition; elle clarifie la structure avec beaucoup de finesse et ne surcharge pas le second mouvement (vraiment "calme" et "un peu lent" ici); enfin elle est, par la notoriété du pianiste, à même de braquer à nouveau les projecteurs sur cette délicate et parfois austère partition.

Il est sûr que c'est le 3e mouvement, un redoutable "vivement, avec légèreté", qui semble se souvenir des sortilèges d'Alkan, qui attirera l'attention en premier. Hamelin joue le jeu de la vivacité à fond et n'y a aucun rival. Son 4e mouvement ("Très lent - animé" et non "Très lent" tout seul comme indiqué sur le CD) est lui aussi fort impressionnant, et, en tous cas très lisztien.

Le couplage avec l'atonalité impressionniste des quatre pièces de Decaux, réunies sous l'égide des Clairs de lune, est très intelligent. Il nous montre le basculement de la littérature pianistique en France au début du XXe siècle. La vision de Hamelin de Decaux est plus "webernienne" alors que celle de Chiu (HM) était plus "impressioniste".

Un disque utile, passionnant et référentiel.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.