ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


ROBERT SCHUMANN
Études symphoniques (complètes)
SERGE PROKOFIEV
Roméo et Juliette (suite pour piano op. 75)

Alberto Nosè (piano)



Nascor- NS02(CD)
Référence: aucune dans ce couplage

rating

Si j'ai réécouté ce disque tant et tant de fois, c'est simplement pour m'assurer que je ne rêvais pas. Voilà un jeune pianiste italien de 27 ans, qui a gagné des 1er ou 2e prix dans les concours de piano de Venise, Bolzano (concours Busoni), Londres, Helsinki, Paris (Vendôme et Long-Thibaud), Pordenone et Santander, le tout entre 1999 et 2005, ce à quoi s'ajoute un 5e Prix au Concours Chopin de Varsovie en 2000. Inutile de vous dire que je m'attendais à entendre "une bête à concours". Or j'ai découvert tout l'inverse. Alberto Nosè donne l'impression de ne rien faire et surtout pas "du piano". Art suprême car, comme il est en plus doté d'un tempérament schumanien fort rare, tout tombe, exactement, dans le bon tempo, avec l'éloquence parfaite et le climat idéal.

Dans les Variations symphoniques il joue une version complète, avec les 5 Variations posthumes insérées entre la 5e et la 6e Étude, choix intéressant et judicieux, qui nous vaut des moments lunaires et quintessentiels à la Sergio Fiorentino (Variations 2, 4 et 5; plages 8, 10 et 11). La démarche éclairant le choix structurel et la version proposée est illustrée à l'aide de tableaux très clairs dans une notice multilingue de référence.

Alberto Nosè n'est pas lumineux que dans la rêverie et son touché assez rare (à la fois effleuré et nourri, un peu comme Alicia de Larrocha parfois). Il excelle aussi dans le côté Florestan (emporté) de Schumann (cf. Études 6 et 7), avec fermeté mais des forte qui ne claquent jamais. Le son d'Alberto Nosè est un produit de son corps, pas de ses avant-bras, et son imagination est au diapason de cette richesse sonore. Écoutez la fin de l'Étude 9 (plage 15) ou l'étagement des plans sonores de l'Étude 11.

Le pianiste italien confirme son coup de maître dans des extraits de Roméo et Juliette de Prokofiev. Là aussi, comme dans Schumann, nous écoutons un conteur dont les moyens pianistiques se mettent au service de la musique. Assurément il était important de donner sa chance à un tel artiste. Souhaitons lui une carrière majeure.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.