ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


VINCENT D'INDY
Poème des rivages; Istar; Diptyque méditérranéen


Orchestre philharmonique du Luxembourg

Emmanuel Krivine

Timpani- 1C1101(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

La nomination d'Emmanuel Krivine à l'Orchestre philharmonique de Luxembourg est une riche idée qui nous promet des lendemains qui chantent. L'orchestre, déjà excellent, ne pourra que progresser sous la baguette de l'intraitable chef français et l'ouverture d'Emmanuel Krivine aux répertoires peu balisés, ainsi que son sens très fin et juste de ce qu'est la musique française, vont assurément faire mouche. C'est le cas dès ce "premier opus" depuis la désignation du nouveau directeur musical. Un opus introduit par un texte fin et érudit de Michel Stockhem, une référence là-aussi.

Il y a une sorte de "malédiction d'Indy", qui me rappelle tous ceux qui disaient "une intégrale des symphonies de Beethoven par Barenboïm, mais ça ne peut pas être bon" et vitupéraient contre ceux qui disaient le contraire... sans eux-mêmes n'en avoir jamais entendu une traître note de ladite intégrale! Vincent d'Indy c'est pareil: "Vincent d'Indy c'est ennuyeux!" Ah bon? Ou "Ah, d'Indy: celui qui n'a pas réussi à être Debussy ou Ravel?" Et alors?

Pauvre France, qui en est encore à cracher sur ses authentiques talents, alors que n'importe quel scribouillard de musique du romantisme et post-romantisme allemand est enregistré,! Merci, donc Timpani pour ce disque. Un disque qui met quelques pendules à l'heure et nous présente une belle musique française, sur un chemin différent de Debussy et Ravel. Le Poème des rivages est un petit chef-d'œuvre, fabuleusement écrit, qui, en quatre volets, constitue une symphonie de 36 minutes.

Tout y est: le petit matin irisé, le Scherzo tumultueux, le "Mystère de l'Océan" et la tempête. Le style de Vincent d'Indy est assez indescriptible. Il est au fond assez proche de Dukas, dans une veine post-Chabrier, avec la flamboyance du maniement orchestral d'un "Richard Strauss français" (avec, donc, par rapport à Strauss des coloris plus clairs et un rôle coloriste plus individualisé des vents). Ces considérations sont schématiques, mais tentent de vous faire comprendre que ce disque est passionnant et que Vincent d'Indy, ainsi pris au sérieux et interprété avec une énergie cataclysmique (on surpasse d'évidence le CD EMI concurrent), est un créateur passionnant.

Il est inutile de rentrer dans le détail des œuvres, ni pour les expliquer, ni pour illustrer par l'exemple la force et l'importance de ce disque. Une seule considération suffit: c'est une parution incontournable pour tout amateur de musique française et de musique de la période 1880-1930. Une fois que vous l'aurez acquise vous découvrirez la musique jusqu'à plus soif et lirez avec intérêt la contextualisation parfaite de la notice.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.