ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


CLAUDIO MONTEVERDI
Vêpres (1610) - édition complète avec Magnificat à 6 et Missa in illo tempore

Carolyn Sampson et Rebecca Outram (sopranos); Daniel Auchincloss et Nicholas Mulroy (altos); Charles Daniels et James Gilchrist (ténors); Peter Harvey; Robert Evans et Robert Macdonald (basses)

Choeur et orchestre du King's Consort

Robert King

Hyperion- SACDA 67531/2(SACD)
Référence: Savall (Astrée)

rating

Grande surprise que cette nouvelle version des Vêpres de Monteverdi, comprenant le Magnificat à 6 et, surtout, s'achevant par la Missa in illo tempore. Mais l'atout de la parution n'est pas musicologique: on sait bien se contenter de Vêpres sans Missa in illo tempore si l'interprétation est captivante et on pourrait s'ennuyer ici malgré la complétude. Ce n'est pas le cas.

Il serait très injuste de vouloir reprocher à King et à ses troupes un manque de couleurs ou d'italianité. Même si les couleurs de Savall sont plus saturées, nous avons ici une justesse une concentration et, aussi, un vrai jeu sur la spatialisation (grâce à un SACD de référence), qui font mouche. À part un peu Charles Daniels, on ne trouve pas ici ces timbres un peu pincés et affectés qui handicapent de nombreux enregistrements anglais du répertoire sacré italien. Par contre, les interprètes sont animés par un engagement viscéral fort probant. De cet engagement naît un élan, souligné par un instrumentarium bien composé: écoutez les effets de masse dans le Dixit Dominus.

Un peu plus apprêté que les grandes interprétations brûlantes de cette musique, cet enregistrement exerce, on l'a déjà évoqué, une vraie fascination par le jeu sur l'espace et les résonances. Artificiellement, certes (nous ne sommes pas à Saint-Marc), les Vêpres trouvent un cadre très crédible et l'auditeur se trouve happé par le flux à la fois spirituel et musical imposé par le chef. Car Robert King, qui a su s'entourer de solistes parfaitement choisis, est le grand vainqueur de cette parution: écoutez comme il propulse cette musique, par exemple dans Laudate pueri, avec un ensemble de solistes qui semble quasiment entrer en transe.

Voilà, dans ce véritable appel au Très-Haut (cf. Duo Seraphim), une sorte de miracle discographique sur lequel je n'aurais certainement pas parié a priori. SACD de démonstration et nouvelle version à classer parmi les références en la matière.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.