ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


ANTON BRUCKNER
Symphonie n° 7
LUDWIG VAN BEETHOVEN
Concerto pour piano n° 3

Alfred Brendel (piano)

Orchestre du Festival de Lucerne

Claudio Abbado

EuroArts- 2054648(DVD)
Référence: ce DVD-ci; Wand (TDK)

rating

Désolé si je commence à me répéter, mais l'art du Claudio Abbado d'après 2000-01 me touche profondément. Je n'en démordrai pas: ce n'est plus le même chef! On a entendu récemment sa Flûte enchantée, une lecture orchestrale visionnaire, de la première à la dernière note. On l'a vu dans ces concerts de Lucerne donner à Mahler une sève nouvelle (quelle 9e!). Mahler-Abbado, oui! Et s'il délivre des interprétations marquantes d'œuvres qui lui ont longtemps résisté, imaginez ce qu'il fait avec des partitions qu'il lui ont réussi autant que la 7e de Bruckner…

Car, on l'a hélas oublié, Abbado a gravé à Vienne une exceptionnelle 7e de Bruckner (et une 5e du même niveau!). Je vous mets au défi de trouver plus belle fin de 2e mouvement que celle qui se cache dans ce disque DG... Même pas celle-ci... Et pourtant, nous sommes dans ce concert dans le registre de la perfection allie à la plus haute communion musicale. Abbado applique à Bruckner les principes de fluidité qu'il suit par ailleurs depuis cinq ans. Cela nous vaut des emballements musicaux sidérants, des embrasements sonores titanesques, intégrés dans un immense souffle continu (écoutez le trio du 3e mouvement). Ce troisième mouvement est historique comme peut l'être le 2e mouvement de 9e de Bruckner en audio par Mehta à Vienne (Decca). Si vous êtes brucknérien, vous aurez compris ce qui vous attend.

Sans concession au mysticisme, Abbado retrouve là une manière brucknérienne chère à Jochum mais avec un certain épicurianisme en plus. Cette immense interprétation qui ne déclasse pas Wand, mais se mesure à armes (différentes) égales avec celle du vieux maître et les deux de Celibidache - Munich et Berlin - si elles arrivent un jour. Cette relecture, où tous les détails sont pensés (écoutez la clarinette dans les 3e et 4e mouvements), est précédée d'une communion profonde de Brendel et Abbado dans le 3e Concerto de Beethoven. Je ne me souviens pas que Brendel y ait eu un pareil partenaire et la jubilation musicale commune atteint quasiment le niveau de celle de Guilels-Szell à Salzbourg.

J'ajoute que le DVD est paré d'images parfaites (qualité, cadrages, montage) et d'un son DTS à écorner les bœufs. Tout y est donc géant...

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.