ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


MARIN MARAIS
Sémélé (ouvertures et danses de l'opéra)


Montréal Baroque

Wieland Kuijken

Atma- SACD2 2527(SACD)
Référence: première mondiale

rating

Avant qu'Hervé Niquet présente à partir de juillet 2006, à Beaune et Montpellier, puis à Versailles et Paris, la dernière tragédie lyrique (1709) de Marin Marais à l'occasion du 350e anniversaire de sa naissance, Wieland Kuijken avait emporté au Festival Montréal Baroque 2006, à la mi-juin, les partitions des pièces orchestrales, dont on doit la restauration des parties intermédiaires à Gérard Geay (la partition est éditée par le Centre de musique baroque de Versailles).

Pour cette festive occasion, la fine fleur des musiciens baroques montréalais s'était adjointe les services des vents de l'Ensemble Zefiro. Les excellentes cordes montréalaises forment avec Alfredo Bernardini et Paulo Grazzi aux hautbois, Francis Colpron (des Boréades) à la flûte, Josep Borràs au basson et Niklas Eklund à la trompette (ainsi que tous leurs collègues) un ensemble gagnant, d'une beauté sonore absolue, somptueusement rendue par la prise de son de Johanne Goyette dans un SACD de démonstration.

Si une seule plage devait symboliser tout le disque, ce serait l'extraordinaire Chaconne de la fin de l'acte II (plage 16: écoute prioritaire). Sans la moindre forfanterie et avec un irrésistible élan, la musique est montée par Wieland Kuijken comme un mécanisme d'horlogerie enchâssé dans un festival de couleurs (flûtes dans les extraits de l'acte 3, épisodes des bergers de l'acte 4, etc.).

Sémélé, composé en 1709 et qui scellera l'échec de Marais à l'opéra, adopte le schéma de la tragédie lyrique de type lullyste, en un prologue et en cinq actes. Marais y réserve à l'orchestre des plages importantes, qui ne documentent pas de revirement stylistique par rapport à Alcione, seul succès de Marais dans le genre (1706). L'ensemble des pièces orchestrales forme ici une suite de plus de cinquante minutes très archétypique de la grandeur de la musique française au début du XVIIIe siècle.

cette découverte, si merveilleusement servie, est l'un des grands disques baroques de la rentrée.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.