ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


JOSEPH HAYDN
Symphonies n° 34; 39; 40; 50


Orchestre symphonique de Heidelberg

Thomas Fey

Hänssler Classic- CD 98.407(CD)
Référence: celle-ci

rating

Il est des jubilés qui se préparent longtemps à l'avance! En 2009, les mélomanes célèbreront le bicentenaire de la mort de Joseph Haydn, père entre autres de plus de 104 symphonies. Sans plus attendre, le label allemand Hänssler Classic a confié à Thomas Fey et à l'orchestre symphonique de Heidelberg qu'il a fondé en 1993, le soin d'enregistrer une intégrale des symphonies.

Si les premiers volumes n'ont guère été médiatisés en France, ils n'en furent pas moins remarqués par quelques critiques, notamment pour la clarté sonore des instruments, la beauté plastique des instruments baroques et la virtuosité étincelante des musiciens de l'orchestre. En débutant par la 104e Symphonie, Thomas Fey ne reculait pas devant l'obstacle: il relevait tout simplement le défi de dépoussiérer une œuvre qu'un longue tradition symphonique romantique avait quelque peu entachée. De même, Fey se risquait à bousculer certaines nouvelles habitudes prises par les chefs baroqueux, en utilisant des instruments modernes pour les cordes et les bois et des instruments anciens pour les cuivres et les timbales. Il suffit de comparer sa version avec celle de Sigiswald Kuijken, pour mesurer la géniale inspiration de Fey.

Avec ce quatrième volume consacré aux Symphonies n° 34, 39, 40 et 50, composées alors que Haydn était maître de chapelle à Eszterháza (respectivement en 1765, 1766, 1763 et 1774), la joie du mélomane reste intacte. Voici de véritables symphonies de couleurs, jubilatoires, rutilantes, étincelantes, qui déploient chacune une incroyable somme de nuances et de caractères musicaux inouïs. Thomas Fey possède la puissance lyrique et le sens du drame requis pour faire ressortir la part flamboyante du style propre à Haydn.

Les appuis cadentiels, les accents rythmiques, les articulations entre les différents pupitres (notamment entre les cordes elles-mêmes, cf. la fugue finale de la 40e Symphonie) tissent une toile symphonique dense mais jamais surchargée (cf. allegro initial de la 39e Symphonie), vivifiée par un irrésistible dynamisme rythmique que ni un Harnoncourt ni un Kuijken n'ont su reproduire avec autant de flamboiement. Cette motricité baroque s'inscrit à l'évidence dans les lignes les plus classiques du Sturm und Drang.

Mais ce qui prime et s'impose sans conteste, c'est surtout cette remarquable capacité à doser les sonorités des cordes et des vents (admirables cors, notamment dans le menuet de la Symphonie n° 40), ainsi que des timbales. Écoutez par exemple comment le chef gère les gradations des nuances dans les introductions lentes (Symphonie n° 50 mais surtout n° 34) : il procède par petites touches picturales qui viennent, les unes après les autres, enrichir une toile mystérieuse que l'allegro finit par dévoiler.

Les trouvailles musicales abondent, alors qu'en optant pour des pupitres instrumentaux assez fournis, le chef peut multiplier les effets grandiloquents comme les teintes les plus intimistes, combiner les rugosités âpres des cordes avec les rondeurs tonifiantes des vents, jouer avec les nuances les plus diaphanes à la limite de l'évanescence comme dans ces incroyables notes ultimes du trio de la Symphonie n° 50 au caractère si pastoral, comme avec les toniques exubérances des grandes introductions. Fey fait remonter à la surface le processus créateur de Haydn de la manière la plus irréprochable et la plus gracieuse qui soit. Peu de chefs n'avait réussi à nous convaincre autant. Ah si, Scherchen, bien sûr. C'était il y a plus d'un demi-siècle!

--Sylvain Gasser

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.