ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


FRANZ SCHUBERT
Quatuors n° 13 "Rosamunde" et 14 "La Jeune fille et la mort"


Quatuor Takács


Hyperion- CDA 67585(CD)
Référence: Quatuor Prazak (Praga); Quatuor Auryn (CPO)

rating

Après leur cycle Beethoven et la fin du contrat avec Decca, les Takács sont allés directement chez Hyperion: excellente affaire pour le label anglais qui manquait d'un quatuor de ce calibre.

Le bon coup est attesté par un disque Schubert de très haut rang. Certes nous n'avions pas "besoin" d'une nouvelle interprétation des Quatuors La Jeune fille et la mort et Rosamunde, mais – somptueusement enregistré par des anciens de Decca et Argo, Simon Eadon et Chris Hazell – ce CD est imparable. Les Takács unissent parfaitement la puissance, la hargne et l'absence de toute agressivité. L'ensemble (car le jeu d'ensemble est impressionnant) est sans cesse sur le qui-vive, toujours "sur la note", dans une approche musicale qui rappelle celle du Trio Wanderer dans ses enregistrements. Cette vie au-delà des notes est encore plus patente, dès les premières secondes, dans Rosamunde que dans La Jeune fille et la mort.

La singularité majeure de l'enregistrement des Takács est l'abord des deux mouvements lents. Ils ne sont pas transformés en largos ténébreux ni surchargés de fausse profondeur. Les Takács ont simplement remarqué qu'ils étaient indiqués Andante con moto (Quatuor n° 14) et Andante (Quatuor n° 13) et les jouent comme tels. La force du mouvement lent de La Jeune fille et la mort vient du fondu des timbres et du continuum sonore, comme une phrase sans fin. On remarquera aussi que lorsque des interventions solistes se détachent de l'ensemble, elles ne sont pas "romantisées" par un vibrato envahissant.

Les Takács ont plus que bien réussi leur entrée au catalogue Hypérion. Si leur version de La Jeune fille et la mort fait jeu égal avec les meilleures, celle de Rosamunde se dégage vraiment comme un très grand moment de la discographie schubertienne. C'est ce quatuor que j'aurais mis en début de programme…

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.