ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


PAUL WRANITZKY
"Grande Sinfonie caractéristique pour la paix avec la Republique francoise"; op. 31; Symphonie en ré majeur op. 52


NDR Radiophilharmonie

Howard Griffiths

CPO- 777 054-2(SACD)
Référence: ce disque

rating

Quel disque exaltant! Ce n'est pas, entendons-nous d'emblée, un jalon indispensable de l'histoire de la musique, mais on passe à l'écoute de ce disque une heure heureusement remplie.

Pavel Vranicki (quand il est enregistré par un label tchèque) ou Paul Wranitzky (quand sa musique est défendue par des Allemands) est né la même année que Mozart (1756) et mort en 1808. Originaire de Bohème, il fut actif à Vienne.

Ce disque est fascinant pour plusieurs raisons. la Grande Sinfonie caractéristique, documente à la fois une orchestration post-mozartienne (bois) voire simili-beethovénienne ("Marche des anglais" du 3e mouvement), un langage qui est extrêmement redevable au style symphonique de Haydn et des intentions qui précèdent celles de Beethoven pour sa symphonie Héroïque.

On placera la Marche funèbre pour la mort de Louis XVI en regard de celle de l'Héroïque pour mesurer la différence entre le talent et le génie. Mais, par ailleurs, un modèle pré-existant à l'Héroïque est bel et bien là et le 3e mouvement, avec le tumulte et la Bataille, vaut par son esprit les belles inventions de Haydn.

Wranitzky, connu pour ses Singspiele et ses œuvres en l'honneur de célébrations variées est un très habile musicien. La Sinfonie cartactéristique de 1797, documentant la Révolution, la mort de Louis XVI, les batailles napoléoniennes et les négociations de paix, remplit fort bien son office. La Symphonie en ré de 1804, qui prévoit un certain nombre de bois comme des instruments optionnels afin depouvoir connaître une diffusion large, est une superbe et insouciante imitation de Haydn.

Hors du créneau de la musique "officielle" à programme, comme il ne tente pas de concurrencer Beethoven sur un terrain hasardeux, Wranitzky se montre un chantre très doué de l'orthodoxie symphonique. Howard Griffiths le célèbre avec beaucoup d'entrain et d'esprit.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.