ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


FRIEDRICH KALKBRENNER
Concertos pour piano n° 1 et 4

Howard Shelley (piano et direction)

Orchestre symphonique de Tasmanie


Hyperion- CDA 67535(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

La collection des Concertos pour piano romantiques de Hyperion est l'une des initiatives éditoriales les plus courageuses de la dernière décennie. En voilà le volume 41, l'un des plus intéressants.

Il poursuit l'exploration des concertos écrits par ces grands virtuoses qui dominèrent la scène musicale des années 1820 à 1870 dans les capitales européennes, dans un vent de folie pianistique accompagnant la mutation ultra rapide de la facture des instruments. Les pianistes composaient leur propre musique (Chopin et Liszt étant les plus grands compositeurs parmi ces pianistes-là) et étaient en même temps attachés à des facteurs d'instruments. L'Allemand Kalkbrenner, après avoir fait fureur à Londres, était, à Paris, le "pianiste Pleyel" comme Michael Schumacher est identifié de nos jours à un "pilote Ferrari".

La notice, intéressante, comme toujours chez Hyperion, nous parle avec amusement de l'ego hypertrophié de ce pianiste, persuadé qu'une certaine idée du piano allait disparaître en même temps que lui. Mais si l'on écoute ces concertos composés respectivement en 1823 et 1835 (le 4e – une première mondiale – étant une reconstitution due à Howard Shelley et Phillip Littlemore) on se rend compte qu'il ne s'agit pas d'une musique verbeuse, comme la plupart des œuvres des virtuoses-compositeurs.

Mieux encore, et c'est l'intérêt absolument fondamental du disque, on s'aperçoit que les concertos de Chopin n'ont pas été conçus ex-nihilo. Que de préfigurations de Chopin dans le Concerto n° 1 (antérieur à ceux du compositeur polonais) et que de Chopin rasséréné en filigrane du 4e Concerto (postérieur à ceux de Chopin). Kalkbrenner ne se disperse pas. Même s'il met en scène des "gestes" pianistiques, ses œuvres sont riches, habitées, d'une invention mélodique belle et continue.

Un volume à ne pas manquer, servi par un pianiste qu'on sait excellent.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.