ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


CARL NIELSEN
“Musique orchestrale”. Maskarade (Ouverture, Hanedans); Hr. Oluf Han Rider (Prélude); Snefrid (Suite); Saul ou David (Prélude à l’acte 2); Rhapsodisk Ouverture; Willemoes (Prélude à l’acte 3); Pan ou Syrinx; Amor og Digteren (Cupidon et le poète; Ouverture); Helios Ouverture


Orchestre symphonique National de la Radio danoise

Thomas Dausgaard

Dacapo- 6.220 518(SACD)
Référence: aucune dans cette configuration

rating

Que le label danois Da Capo cultive son patrimoine national c'est une chose. Mais, ici, nous sommes au-delà, et ce SACD s’affirme comme une pièce à verser au patrimoine sonore mondial. C'est assez rare que l'on puisse statuer aussi pompeusement sur un disque, mais il se trouve que Nielsen, même pour les mieux informés, se résume aux six symphonies et aux concertos pour violon et pour flûte. Or voici un panorama orchestral passionnant, qui complète, beaucoup mieux que de petites pièces accolées à des CD de symphonies (Pan ou Syrinx a évidemment été propagé ainsi), notre connaissance de la musique de Nielsen.

Certes les vrais passionnés connaissent les deux opéras, Maskarade et Saul ou David, ainsi que Hélios, et Pan ou Syrinx. Mais, même eux risquent de découvrir le beau et pur Nielsen qui se cache dans le prélude de la musique de scène pour Sir Oluf ou le lyrisme chaleureux et pastoral de la suite Snefrid, œuvre de jeunesse, contemporaine de la 1re Symphonie, qui contient, dans la traduction de Dausgaard, des moments magiques (Andante quasi sostenuto, plage 5).

À l’autre bout du parcours musical, l'Ouverture rapsodique, qui porte en quelque sorte le sous-titre de "voyage imaginaire aux îles Feroe", est une composition qui émerge petit à petit de limbes sonores avant de dévoiler sa proximité chronologique avec les 5e et 6e Symphonies et de laisser émerger une mélodie populaire danoise (La cloche de la fête de Pâques tinte) scandée comme un hymne triomphal et rayonnant. L'atmosphère des quatre premières minutes de cette ouverture est prolongée dans l'ouverture Amor og digteren, où l'on retrouve les clarinettes et percussions chères à Nielsen, une "griffe" du Nielsen de la maturité dont des prémices se trouvent déjà dans Pan et Syrinx.

Partout, Dausgaard et son orchestre rendent justice à ces couleurs, à cette énergie foncière et, surtout, aux climats de cette musique admirable. Il suffit d'écouter la ferveur rayonnante d'Helios en conclusion du programme…

Un disque d'utilité publique, vous disais-je!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.