ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


EINOJUHANI RAUTAVAARA
“Songs of my Heart”: Mélodies avec orchestre. Trois Sonnets de Shakespeare; Cinq Sonnets à Orphée; Les Amants; La Voie de Dieu; Trois Chants d’Aleksis Kivi.

Gabriel Suovanen (baryton)

Orchestre philharmonique d’Helsinki

Leif Segerstam

Ondine- ODE 1085-2(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

Il est très bon, de temps en temps, de revenir aux vraies valeurs. Sans avoir eu de véritables doutes a priori, il est toujours fort intéressant de voir comment les compositeurs contemporains majeurs traitent de la vocalité en musique.

Lorsque un disque de mélodies avec orchestre de Rautavaara titre "Songs of my Heart", on peut entendre dans les faits que la musique vient du cœur. Il n'y a là rien de fade, facile ou condescendant. On est dans une veine de composition qui se range en droite ligne de grands compositeurs pour la voix au XXe siècle, tels Debussy, Strauss, Bartok ou Britten. Il est amusant d'entendre, par exemple, la langue allemande des Sonnets à Orphée de Rilke sur des musiques si peu allemandes (cf. le très "français" Sonnet n° 5, à la plage 8).

À part des chants d'Aleksis Kivi, les cycles datent des années 50 et 60. Les Trois Sonnets de Shakespeare et La Voie de Dieu ayant été révisés ces dernières années. Partout, la finesse des sinuosités mélodiques rencontre la subtilité des traits d'orchestrateur de Rautavaara. Partout aussi, l'orchestre porte bien la voix, notamment dans les Amants (d'après Rilke), mon cycle préféré du disque. Parfois l'orchestre est présent à part égale de la voix, avec des climats plus élaborés, comme dans les quatre brèves mélodies de God's Ways. Ce creusement orchestral étant d'ailleurs un stigmate d'une manière plus récente du compositeur, comme en témoignent les trois poignants airs d'Aleksis Kivi (admirable "Mélancolie", plage 17). Ce travail est magnifié par un baryton absolument transcendant et un accompagnement poétique, qui respire du même souffle.

Vous l'avez compris, Rautavaara respecte la voix et la traite en musicien pour son potentiel expressif. Il ne cède néanmoins à aucune facilité ou complaisance. En termes de musique nordique, ces oeuvres sont à connaître au même titre que les Barefoot Songs de Pettersson. La musique vocale n'est pas morte, évidemment...

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.