ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


RUED LANGAARD
Symphonies n° 12 à 14


Choeur et Orchestre National Ddanois

Thomas Dausgaard

Dacapo- 6.220517(SACD)
Référence: ce disque

rating

Ce disque remonte d'un cran le niveau de la documentation sonore de l'œuvre de cet étrange créateur qu'est Rued Langaard (1893-1952). Aux versions d'attente d'Ilya Stupel, Neeme Järvi avait proposé des alternatives plus cossues de certaines symphonies. Il restait à magnifier cette série de symphonies tardives, datant de l'immédiate après-guerre, fort réactionnaires dans leur idiome post-romantique qui les fait retarder de 70 années sur les évolutions esthétiques.

La 12e Symphonie est courte (7 minutes) et suit, à travers des indications de tempo exaltées, un programme qui s'achève sur une section intitulée "Un compositeur explose". On n'a pas attendu la 12e Symphonie pour se rendre compte que Langaard est un peu "barge", mais on n'a pas non plus attendu cette œuvre affublée du sous-titre de Helsingborg, pour savoir que ce Danois est un magnifique compositeur et un grand orchestrateur.

La 13e Symphonie porte également un sous-titre: Croire aux miracles. Le "mouvement" le plus beau en est la section Andante, avec un magnifique thème lyrique. Mais, partout, on retrouve une couleur, une vraie griffe, qui ne se confond ni avec Grieg, ni avec Nielsen, mais s'avère indubitablement Nordique. Les thèmes y apparaissent cycliquement, la dernière section reprenant exactement le début de la symphonie.

La 14e Symphonie est une "suite pour chœur et orchestre" en sept sections. L'anticonformisme de Langaard apparaît dans des titres de section tel que "Radio-Caruso et énergie forcée" (on y entend La traviata en filigrane) et "Papa se rue au bureau", mais les contours de l'ouverture voisinent avec ceux de la Messe Sainte Cécile de Gounod et l'évocation matinale qui suit vaut les plus beaux levers de soleil de la musique nordique.

Ces partitions plaisantes et attachantes sont interprétées avec beaucoup de passion et de raffinement par Thomas Dausgaard, dont le travail est magnifié par une captation superbe. Dausgaard joue bien le jeu de ce trompe-l'œil musical entre exubérance intellectuelle et romantisme expressif.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.