ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


FRANK MARTIN
Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoh Rilke (Der Cornet - Le Cornette)

Christianne Stotijn (contralto)

Musikkolegium Winterthur

Jac van Steen

MDG- 901 1444-6(SACD)

rating

Attention: immense disque! Il aura fallu attendre treize ans pour trouver une version renouvelant la réussite de l'enregistrement par Philippe Huttenlocher (Gallo) de ce chef d'œuvre de la musique vocale du XXe siècle.

Le Cornette, plus qu'un cycle de mélodies, est avant tout une épopée, un parcours tétanisant sur un texte sublime de Rainer Maria Rilke, relatant la vie, l'amour et la mort à la guerre d'un cornette (un porte-étendard) au XVIIe siècle.

Le poème est de 1899, la mise en musique de 1942-43, mais sans que la mise en musique en pleine Seconde guerre mondiale d'un texte dont le point culminant est le récit d'une mort à la guerre n'ait des conséquences sur une quelconque dimension ou couleur "belliqueuse" de la composition. Le Cornette a été écrit pour une voix d'alto et fut créé par Elsa Cavelti et Paul Sacher en 1945.

Martin a retenu l'aspect épique du récit, magnifié par un récit musical âpre. La chanteuse endosse un nombre assez important de personnages tout au long d'un parcours qui balaye autant des sensations, des réflexions du jeune héros que des scènes très diverses. Le texte prime, avec une écriture vocale d'un grand ambitus dynamique, mais peu sinueuse et très narrative.

Les grandes devancières de Stotijn sont Marjana Lipovsek (Orfeo) et Brigitte Balleys (Cascavelle). Avec une interprétation hypnotique, qui joue sur un registre expressif hallucinant (consonnes, "h" sur le souffle, exaltations, abattement) Christianne Stotijn domine à présent la discographie. Sa voix sans contraintes, son interprétation, comme dans un état second devant l'effroi du récit, sidère et ce n'est pas un hasard si l'Orchestre de Winterthur, ainsi stimulé, crée partout des atmosphères tantôt magiques, tantôt violentes (écoutez la fin de Ein Tag durch den Tross, ou les nappes sonores de Hast du vergessen).

Le Cornette de Frank Martin trouve ici une nouvelle chance de s'imposer au répertoire à la place qui lui est due: à l'égal du War Requiem de Britten. Traduit avec une telle intensité, Le Cornette produit sur l'auditeur les mêmes frissons que les plus belles interprétations de Tristan de Wagner, du Château de Barbe-bleue de Bartok ou de Wozzeck de Berg.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.