ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Cantates Amarilli vezzosa (Il Duello amoroso); Nel dolce tempo; Vedendo Amor; Mi palpita il cor. Sonate en trio op. 2 n° 1

Andreas Scholl (contre-ténor); Hélène Guilmette (soprano)

Accademia Bizantina

Ottavio Dantone

Harmonia Mundi- HMC 901 957(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

Des nombreux récitals Haendel qui paraissent en ce printemps/été 2007, celui d'Andreas Scholl est de loin le plus "aimable".

Certes l'accompagnement orchestral de l'Accademia Bizantina est plus léger et fluet que le merveilleux tapis déroulé par Andrew Manze sur la voix de Mark Padmore, mais le chant est plus intéressant et plus attachant.

Le disque débute par le Duel amoureux (Charmante Amaryllis), une composition dévoilée en 1994 et qui narre les tentatives de séduction du berger Daliso auprès de l'intraitable Amaryllis. Haendel, à son habitude, a réutilisé ses airs dans divers opéras, dont Agrippina et Rinaldo. Léger et peu véhément, le Daliso d'Andreas Scholl est aisément mis en boîte par l'Amaryllis décidée d'Hélène Guilmette, au format vocal idéalement adapté et dont l'air "Piacer che non si dona" est un petit bijou. À propos de bijou qui vous rentrent dans les tympans et n'en sortent pas, on citera également "Pastorella, coi bei lumi" de la Cantate Nel dolce tempo, air qu'Andreas Scholl chante avec des attaques douces et un raffinement jamais affecté.

Partout dans ces oeuvres charmantes, Scholl (et sa comparse du duel) n'outrepassent jamais les dimensions, l'ampleur et les intentions des partitions. Ce disque n'a pas la présence forte d'autres récitals Haendel (notamment féminins avec Sandrine Piau, Anne Sofie von Otter et d'autres), mais il est semblable à une somptueuse porcelaine, car il œuvre dans la finesse et la fragile transparence. Pourtant, contrairement à Mark Padmore, Andreas Scholl nous montre dans Mi palpita il cor, à quel point les difficultés ne l'embarrassent pas, et que la tonalité pastorale de l'ensemble n'est pas une solution de facilité.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.