ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

FIRENZE 1616
GIULIO CACCINI
Il Rapimento di Cefalo; Sospiri d'amanti (avec Claudio Saracini)
DOMENICO BELLI
L'Orfeo Dolente

Arnaud Marzorati (Orfeo); Isabelle Druet (Calliope); Philippe Roche (Pluton); etc.

Le Poème Harmonique

Vincent Dumestre

Alpha- Alpha 120(CD)
Référence: ce disque

rating

Il y a, dans le monde musical, quelques valeurs sûres qui rendent le travail du critique particulièrement facile... ou très difficile! Le commentaire de ce disque pourrait simplement s'arrêter à la phrase : "c'est aussi absolu et indispensable que le CD Nova Metamorfosi, un des chefs-d'oeuvre dans la discographie de Vincent Dumestre". D'abord, tous ceux qui ont Nova Metamorfosi partiraient illico se procurer Firenze 1616. Et peut-être que d'autres, qui nous font confiance, achèteraient les deux.

Mais, au fond, entre "ceux qui savent", Le Poème Harmonique et son chef ne font "que" confirmer ce que nous savions déjà: pas question de manque la moindre étape de leur périple musical. Pour le reste, on peut détailler, oui. On peut parler de la perfection du son et de la direction artistique de Hugues Deschaux (écoutez le relief que la captation donne aux chanteurs). On peut parler de la chaleur exceptionnelle de l'accompagnement instrumental, de la justesse de l'éloquence verbale et musicale, de la connaissance stylistique. On peut même s'amuser (ou plutôt s'enrager - ce qui est mon cas) de voir une nouvelle parution Alpha dans laquelle le livret est trop épais pour renter, sans l'arracher, dans l'espace qui lui est alloué (en prime, celui-ci fait gondoler la couverture).

Pour le reste, la présentation en vient à résumer le projet artistique, clairement énoncé dans le livret (et donc très accessible). Disons simplement en résumé qu'Alpha et Dumestre retrouvent ici le compositeur Domenico Belli qui avait marqué leur première réussite (CD "Il Stile Nuovo"). Belli est le compositeur, qui, en 1615 à Florence, livre (selon nos connaissances) en de début de XVIIe siècle la quatrième mise en musique (sous forme de cinq intermèdes) du mythe d'Orphée. Plutôt qu'Eurydice, Belli met en scène Calliope, la mère d'Orphée. En force, éloquence et beauté ces cinq intermèdes, qui totalisent 35 minutes, ne cèdent que très peu à Monteverdi.

Il Rapimento di Cefalo et Sospiri d'Amore autour du compositeur Caccini s'intègrent parfaitement dans ce projet qui vise à documenter l'émergence du théâtre musical à Florence autour de 1600. Chapeau bas, donc à tous les concepteurs de ce projet, à tous les musiciens et aux chanteurs: le trio des "têtes d'affiche" - le baryton Arnaud Marzorati, la riche mezzo Isabelle Druet et l'abyssal Philippe Roche - est impérial.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.