ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


SIEGMUND VON HAUSEGGER
Natursymphonie, pour grand orchestre avec choeur final


Choeur et orchestre symphonique du WDR de Cologne

Ari Rasilainen

CPO- 777 237-2(SACD)
Référence: ce disque

rating

Mettons la table d'entrée: non ce n'est pas la "révélation de l'année". Par contre, c'est un disque assez fascinant pour tout amateur de musique post-romantique grandiose. C'est dire que si vous guettez les disques de Reznicek ou de Braunfels, nous n'allez pas être déçu par Hausegger. Si, par contre, vous êtes un nouveau venu dans cet univers, je vous recommande en priorité Der Sieger de Reznicek (CPO), les Métamorphoses symphoniques de Braunfels (CPO) ou la Symphonie apocalyptique de Weigl (Bis).

Pour apprivoiser la Symphonie de la Nature de Siegmund von Hausegger, je vous recommande le 3e mouvement, sous-titré "Stürmisch bewegt" - ce qui rappelle fortement Mahler. Pourtant Hausegger (1872-1948) est plus précisément associé à Bruckner. C'est lui qui enregistra la 9e Symphonie de Bruckner pour la première fois et promut (face à l'aveuglement de Knappertsbusch) les éditions critiques des partitions des Symphonies de Bruckner.

Bruckner et Mahler, oui, mais ce qu'on entend ressemble davantage à du Richard Strauss sous amphétamines! Cette symphonie délirante, qui semble déborder de toutes parts (de bons sentiments, d'élans, de son) a été écrite en 1911, l'année de la mort de Mahler, compositeur dont le final choral semble ici partager les aspirations panthéistes. De Mahler on trouve aussi trace dans la marche funèbre du mouvement lent. Hausegger, comme Furtwängler ou Weingartner, a visiblement pris la composition très au sérieux. Sa musique évoque aussi une sorte de "pré-Pfitzner" mais sans le côté souvent rasoir de Pfitzner.

Cette apologie de la grandiloquence, qui requiert un effectif proche de la Symphonie alpestre et des Gurre-Lieder, est interprétée de manière orgiaque par Rasilainen et rendue encore plus spectaculaire par un SACD multicanal voluptueux. L'esprit de finesse ne plane pas forcément ici, mais côté exaltation symphonique post-romantique, on est servi et on en prend plein la vue!

L'exaltation des forces de la nature est sublimée dans la 3e de Mahler et dans la Symphonie alpestre de Strauss, mais plutôt qu'une énième version d'une de ces deux oeuvres, faites connaissance avec la Natursymphonie de Hausegger!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.