ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

FIESTA
Oeuvres de REVUELTAS; CARREÑO; ESTÉVEZ; MÁRQUEZ; ROMERO; GINASTERA; CASTELLANOS et BERNSTEIN


Orchestre Simon Bolivar des jeunes du Venezuela

Gustavo Dudamel

Deutsche Grammophon- 4777457(CD)

rating

Plutôt que de lancer Dudamel et ses jeunes musiciens dans la 5e de Beethoven et la 5e de Mahler, voici le disque qui aurait été tout indiqué pour marquer l'entrée du jeune prodige dans le monde du disque. Certes, on comprend que le chef vénézuélien ait voulu à tout prix éviter d'être catalogué "juste bon à interpréter la musique sud-américaine". Mais, franchement, la tournure internationale de sa carrière ne l'exposait pas du tout à cela.

Voilà donc un programme qui, outre le fait d'être matière à interprétation exceptionnelle, a le mérite de l'originalité. Si on retrouve deux "tubes" de ce répertoire, que sont à présent Sensemaya de Revueltas et Estancia de Ginastera (Dudamel en interprète quatre danses), plus le Mambo du West Side Story de Bernstein, nous avons également ici nombre d'oeuvres très belles et moins connues. Ainsi Margariteña d'Inocente Carreño, consiste en des variations symphoniques très "grands espaces" (un peu à la manière du Grofé de la Grand Canyon Suite). À sa suite, la richesse de climats de Mediodia en el llano confirme qu'Antonio Estevez est un grand compositeur (même dans une oeuvre calme) et un parfait mélodiste. La succession Carreño-Estevez est plus que parfaite, dans l'optique de la généreuse musique illustrative.

Danzon n° 2 d'Arturo Marquez introduit la section menant à l'immense interprétation d'Estancia, c'est-à-dire une section où le rythme revêt une importance capitale. On remarquera la "classe" de Dudamel, qui ne surjoue rien dans l'œuvre de Marquez, composition qui coule avec une grande précision, mais dans une espèce de moiteur qui se dissipe petit à petit. Cette danse est suivie d'un intermède en forme de fugue, signé Aldemaro Romero (1928-1977), intéressant exemple de fugue dansante.

Dans Ginastera, Dudamel est explosif, avec des rythmes acérés et un tempo vif. Il a la pulsation exacte et idéale, dès la danse des paysans et jusqu'au phénoménal Malambo final, qui balaie toute la discographie, Pons et Ben-Dor en tête. Cette faculté de Dudamel à découper très précisément les rythmes et les timbres se confirme dans la Suite Santa Cruz de Pacairigua d'Evencio Castellanos. Après ça, délirer dans le Mambo de Bernstein n'est plus qu'une formalité...

Un CD éclatant à posséder.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.