ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


KALEVI AHO
Symphonie n° 12 "Luosto Symphony"

Taina Piira (soprano); Aki Alamikkotervo (ténor); Hannu Lehtonen (saxophone)

Orchestre symphonique de Lahti; Orchestre de chambre de Laponie

John Storgards

BIS- BIS-SACD 1676(SACD)
Référence: première mondiale

rating

Avec ce disque fascinant, Kalevi Aho prouve une fois de plus qu'il est l'un des grands symphonistes de notre temps, un orchestrateur qui s'enivre de sonorités et sait maîtriser leurs effets. L'idiome sonore est très nordique, bruits de vent inclus. Il comprend également des fulgurances et violences sonores qui évoquent parfois le symphonisme rugueux islandais d'un Jon Leifs.

Mais la caractéristique principale de la Luosto Symphony est qu'elle se déploie dans l'espace. Aussi étonnant que cela puisse paraître, voici l'une des premières oeuvres contemporaines publiées sur SACD et qui, vraiment, gagne fondamentalement à être entendue en multicanal. On a beaucoup attendu que le SACD donne son plein potentiel dans le rendu d'œuvres contemporaines spatiales. Voilà une expérience qui vaut le détour! Un schéma très clair dans la notice montre d'ailleurs la configuration spectaculaire exigée par la Luosto Symphony: grand orchestre et ténor solo sont sur scène. Des groupes de cuivres et de percussions se font face des deux côtés et au fond de la salle, au balcon, se côtoient un orchestre de chambre, un saxophone et la soprano soliste.

Kalevi Aho n'utilise pas cette configuration pour compliquer les choses. Il "musicalise" vraiment ce jeu spatial, notamment dans le 1er mouvement, Les Chamanes, qui illustrerait bien un film de George Lucas. La partition lui a été inspirée par les paysages de la Laponie finlandaise. La montagne Luosto comprend semble-t-il une sorte de crique servant d'auditorium naturel dans lequel Aho a trouvé ingénieux d'écrire une symphonie spatiale (reproduite et enregistrée ici dans la salle de Lahti).

L'aridité de la nature est très palpable au long de l'oeuvre. Il y a des moments magiques comme des levers et couchers de soleil sonores (fin du 1er mouvement et début du 2e). On notera d'ailleurs la présence d'un contrebasson au début du second volet, qui implique immanquablement un côté "Concerto pour la main gauche" de Ravel, même si ce solo est posé sur un glacis de sonorités. Admirable aussi, le 4e mouvement, avec sa variété de paysages sonores et l'effet final sublime de la soprano et du saxophone.

Très grande disque prouvant que la création musicale contemporaine à survécu à toutes les tentatives d'assassinat...

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.