ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


FELIX MENDELSSOHN
Elias

Letizia Scherrer (soprano); Renée Morloc (mezzo); Werner Güra (ténor); Michael Volle (Basse - Elias)

Kammerchor Stuttgart; Klassische Philharmonie Stuttgart

Frieder Bernius

Carus- 2 SACD 83.215(SACD)
Référence: Sawallisch (Philips; CD)

rating

Après un Paulus de référence, nous attendions cet Elias de Frieder Bernius, grand interprète de la musique chorale de Mendelssohn... et de la musique chorale sacrée tout court.

L'album ne déçoit pas: comme on pouvait l'espérer il prend les devants de la discographie, en dépit d'une distribution solistique moins reluisante que d'autres. Mais douter du choix serait bien mal connaître Bernius et son expertise des voix. S'il lance une soprano nommée Leitizia Scherrer dans un si grand bain c'est qu'il a repéré un timbre qui apporte très exactement l'angélique pureté requise par ses interventions.

La grande interrogation restait néanmoins Michael Volle, puisque les titulaire du rôle d'Elias ont en grande partie fait (Adam, avec Sawallisch) ou défait (Luxon, avec Corboz) à eux seuls d'éminentes versions. Mais, là aussi, le choix est parfait, avec un prophète d'une grande humanité et présence. Cette présence ne se fait pas comme chez Adam par une sur-puissance vocale, mais par une incarnation très juste de l'action et des états d'âme. Tous les autres solistes (Rénée Morloc et Werner Güra) sont excellents.

Mais, c'est sûr, le premier atout de la version Bernius c'est à nouveau cette pulsation, ce sens de la narration dans la moindre intervention chorale. Écoutez par exemple un passage "intersticiel banal" tel que le récitatif avec choeur de la reine (CD 2 plage 3) où dans une intervention anodine du choeur ("Wir haben est gehört") se loge tout ce qui fait la valeur des interprétations de Bernius (volume idéal, phrasé bondissant, netteté rythmique, tempo parfait).

À propos de volume, la qualité majeur de cet Elias c'est le sens de la proportion et de la mesure: aucun fortissimo n'est pétaradant à l'orchestre ou "gueulé" au chœur. Tout cela est d'une classe immense... et l'oeuvre est toujours aussi (ou encore plus) belle!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.