ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


JOHANNES BRAHMS
Quatuors op. 51 n° 1 et op. 67


Quatuor Takacs


Hyperion- CDA 67552(CD)
Référence: Takacs (Decca)

rating

Les Takacs dans leur première formation avaient déjà marqué la discographie Brahms à travers leurs enregistrements Decca. Les voici dans leur nouvelle configuration pour Hyperion.

Moins hargneux que Takacs I, Takacs II se distingue par le moelleux, la perfection de l'équilibre entre les instruments, le travail extrêmement poussé sur les transitions et, surtout, par le raffinement extrême des nuances piano et pianissimo. S'il y avait jadis une sève plus viscérale, on trouve ici une tenue intellectuelle assez époustouflante, comme en témoigne l'Andante du Quatuor Op. 67.

Ce Brahms de l'infinitésimal et de l'intériorité est probablement moins que l'enregistrement précédent (disponible en deux CD pour le prix d'un) une "première version" de ces oeuvres. L'apport se jauge d'autant mieux que l'auditeur a déjà une connaissance et une sympathie pour les partitions. Car partout on peut en faire beaucoup plus: l'Agitato, Allegro non troppo (3e mouvement) de l'Opus 67 reste ici surtout "non troppo". Dans ce Brahms allusif et post-schubertien, le déséquilibre permanent remplace l'agitation au premier degré.

Le 1er Quatuor (op. 51 n° 1) est totalement dans la ligne de ce Brahms millimétré soupesé, dans lequel chaque dialogue a été éclairé et balancé avec une suprême autorité. Circulation entre les instruments, intelligibilité des voix internes, netteté des rythmes; on est là dans le vrai raffinement et la réalisation de haute volée.

Il faut toujours compter avec les Takacs. Si vous préférez un jeu plus "physique" restez-en à la première version, ou aux Berg, chez Teldec.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.