ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


CAMARGUO GUARNERI
Symphonies n° 5 et 6; Suite Villa Rica


Choeur et Orchestre symphonique de Sao Paulo

John Neschling

BIS- CD-1320(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

Le compositeur brésilien Camargo Guarneri (1907-1993) est de ceux qui écrivirent une musique symphonique du 20e siècle tout à la fois "de leur temps" mais sans rupture avec les systèmes d'écriture traditionnels; une musique expressive mais pas absconse, puissante mais pas affadie par des concessions ou un folklorisme de pacotille. Si vous aimez Koechlin (dont Guarneri fut l'élève), Tveitt, Englund, Villa Lobos et quelques autres, allez jeter un coup d'oreille à ce disque.

Ce qui est intéressant chez Guarneri c'est cette fusion d'influences fugaces au résultat en fait unique et très expressif. Au début de la Symphonie n° 5 on dirait une partition inconnue de Bartók, mais dès l'Allegro impetuoso qui suit on rentre dans un idiome américain. Ce qui pourrait apparaître comme un collage hétéroclite, fonctionne indéniablement. Car la musique de Guarneri est structurée, comme en témoignent les deux premiers mouvements. J'ai moins accroché au troisième, avec une intervention chorale flamboyante mais un peu pompeuse.

Entre les deux dernières symphonies s'insinue la Suite Villa Rica tirée d'une musique de film composée en 1957. A travers dix petites vignettes musicales beaucoup plus empreintes de folklorisme sud-américain on saisit bien l'aptitude illustrative de la musique de Guarneri, mais aussi sa veine mélodique parfois très remarquable. Ainsi l'Andantino (plage 5) et la Valse (plage 10) n'ont rien à envier aux belles inspirations de Chostakovitch dans la musique orchestrale "de grande consommation".

La Symphonie n° 6 (1981) est indéniablement le chef-d'œuvre du CD, un concentré expressif qui, en 20 minutes, montre que Guarneri est un maître orchestrateur. Cette symphonie vous agrippe dès le "Energico e rimado" initial et vous convaincra définitivement dans son mouvement lent, "triste", qui s'inscrit parmi les très grands moments de la musique créée en Amérique du sud au XXe siècle. Ambiance moite, humeurs changeantes, tension: c'est le bijou d'un disque très bien interprété et enregistré à la perfection.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois

Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concertos pour violon n° 3, 4 et 5
Arabella Steinbacher (violon)
Festival Strings Lucerne
Daniel Dodds
PentaTone

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concerto pour violon n° 5, K. 219
HENRI VIEUXTEMPS
Concero pour violon n° 4, op. 31
Hilary Hahn (violon)
Deutsche Kammerphilharmonie Bremen
Paavo Järvi
Deutsche Grammophon

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concertos pour violon n° 1 et 5. Symphonie concertante K. 364
Vilde Frang (violon); Maxim Ryzanov (alto)
Arcangelo
Jonathan Cohen
Warner Classics

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Les 5 Concertos pour violon. Symphonie concertante pour violon et alto K. 364
Rachel Barton Pine (violon)
Academy of St. Martin in the Fields
Neville Marriner
Avie

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concertos pour violon n  1, 3 et 4. Adagio K. 261. Rondo K. 373
Frank Peter Zimmermann (violon)
Orchestre de chambre de l'Orchestre symphonique de la Radio bavaroise
Radoslav Szulc
Hänssler Classic

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.