ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


KAROL SZYMANOWSKI
Harnasie (Ballet-pantomime); Mandragore (Pantomime); Prince Potemkine

Wieslaw Ochman (ténor; Harnasieà; Alexander Pinderak (ténor; Mandragore°; Ewa Marciniec (mezzo; Potemkine)

Choeur et Orchestre philharmonique de Varsovie

Antoni Wit

Naxos- 8.570723(CD)
Référence: ce disque

rating

Le ballet choral Harnasie est une sorte de pendant polonais des Noces de Stravinsky. L'argument est simple et classique: une jeune fille contrainte d'épouser un homme riche qui la rebute, est enlevée par un brigand, Harnas, dont elle tombera amoureuse. S'il est question de noces, le dispositif orchestral de cette oeuvre de 1923 (révisée sous cette forme en 1931) n'a rien à voir avec celui de Stravinsky. La partition est orchestrée de manière opulente et baigne dans une lumière vive.

Le déploiement orchestral et choral rappelle bien plus Alexandre Nevski et Oedipus Rex que Les Noces. Harnasie, sous cette forme, apparaît avant tout comme une oeuvre exaltée et très terrienne. Même si l'idiome musical est très différent, on pense, en termes de puissance ("Urkraft") à un équivalent de Janacek, mâtiné de folklore. Au vu de la rareté de ce petit bijou méconnu (au même titre que la "Field Mass" de Martinu et Amarus de Janacek) on ne peut que jubiler d'en recevoir une version si juste et exaltée (en plus, à petit prix).

Mandragore est une oeuvre plus ouvertement néo-classique, destinée à s'intégrer dans le Bourgeois gentilhomme de Molière, mais sans rien de la truculence de l'œuvre de Strauss. On est là dans un registre un peu "songé" pour un tel usage. Mais si l'on fait abstraction du comment et du pourquoi, il reste une création d'écoute fort agréable, culminant dans une très subtile 3e scène.

Les 10 minutes de la musique de scène pour l'acte 5 de Potemkine sont un complément parfait à Harnasie, non seulement par l'emploi de mélodies des Tatras, mais aussi par l'ampleur et le sens de l'orchestration. La fin en est posée à fleur de peau, comme les plus subtils accords de la Tallis Fantasie de Vaughan Williams.

Comme toujours dans ses enregistrement polonais, le sens atmosphérique de la direction d'Antoni Wit est exemplaire dans un disque qui apporte beaucoup à la discographie Szymanowski.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.