ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


CÉSAR FRANCK
Sonate pour violon et piano
GUILLAUME LEKEU
Sonate pour violon et piano
ANDRÉ MATHIEU
Ballade-Fantaisie pour violon et piano

David Lefèvre (violon); Alain Lefèvre (piano)



Analekta- AN2 9282(CD)
Référence: Chung-Lupu (Decca); Dumay-Collard (EMI)

rating

Surprenant disque franco-québécois des frères Alain et David Lefèvre dans un répertoire fréquenté (Franck), mais rarement couplé ainsi. Et le couplage Franck-Lekeu en impose, surtout joué de cette manière.

On rappellera les couplages des versions de référence de la Sonate de Franck: Debussy pour Chung-Lupu; Magnard pour Dumay-Collard. Il n'y a donc pas ici double-emploi... et il y a bien plus.

Le principal atout de cette nouvelle version est la densité harmonique et sonore, défendue pareillement par le violoniste et le pianiste. Cette attitude, menant à remplir le temps de son, est d'autant plus salutaire et courageuse dans le monde musical actuel, qui tend à privilégier la vélocité et les paillettes au labeur et au labour.

J'ai souvent dit de la musique de Janacek qu'elle part des entrailles de la terre ce qui lui donnait une puissance (Urkraft), unique. Mais il en va ainsi de bien d'autres compositeurs, qui ont créé pour l'expressivité plus que pour l'élégance et la "beauté du geste". On a perdu (par exemple dans le Concerto pour violoncelle de Dvorak) la notion de la puissance que peut renfermer représenter une exécution respectant la lettre, avec des notes tenues jusqu'au bout de leur valeur et un son nourri de l'intérieur.

Alain et David Lefèvre nous donnent exactement cela dans Franck et Lekeu (les six minutes de Mathieu sont plaisantes mais pas du même calibre): une musique labourée dans ses entrailles. Les tempos sont un peu plus lents que celles des versions concurrentes, mais c'est nécessaire: écoutez comme la musique remplit cet espace et comment cette musique vous bouscule. On ajoutera à cela que dans Lekeu la patience est une vertu cardinale, lorsque le compositeur indique que son premier mouvement est "très modéré" et le second "très lent".

C'est une caricature que de dire que les deux artistes respirent ensemble cette musique de la même manière. Mais c'est la stricte vérité. Ce qui ressort de cette rencontre est un brassage essentiel et salutaire, tant les oeuvres sont vécues et recréées avec passion, servies par un vrai sens de la matière sonore et de la densité.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.