ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concertos pour piano n° 20 et 23

Lars Vogt (piano)

Orchestre du Mozarteum de Salzbourg

Ivor Bolton

Oehms Classics- OC 727(CD)
Référence: Moravec-Marriner (Haenssler - même programme)

rating

Il est très intéressant d'écouter ce disque après la découverte du Mozart symphonique punk d'Adam Fischer. Vogt -- dont c'est à mes yeux le disque le plus convaincant -- et Bolton cherchent également une voie interprétative, mais bien plus judicieuse: celle de l'articulation. Certains phrasés, comme dans l'introduction du 23e Concerto (où les bois ne phrasent d'ailleurs pas comme les cordes) peuvent prêter à discussion, mais au bout du parcours, on est submergé par l'émerveillement. Un émerveillement face à tant de finesse et de goût, tant de musique et de saine inventivité.

Cet émerveillement et cette émotion sont encore plus grands qu'à l'écoute des nouveaux enregistrements de Christian Zacharias (MDG), admirables mais dispensant une stimulation plus intellectuelle, alors que celle-ci, par son pétillement et sa luminosité, est avant tout sensuelle. Je ne pense pas oublier grand' monde en affirmant que ce disque est celui qui m'a le plus ébloui depuis Moravec-Marriner... dans le même programme hélas!

Ce qui distingue ces versions, c'est le son, plus moelleux sous la baguette de Marriner, plus translucide ici, ainsi que le phrasé, plus coulant chez Marriner, plus trituré ici. Il y a aussi une opposition plus grande entre les deux concertos, le 20e étant traité par Vogt et Bolton comme un opus pré-beethovénien au dramatisme extérieur, alors que le 23e intériorise ce même drame. L'ensemble, capté en concert sans anicroche, est le fruit d'une remarquable réflexion stylistique. On notera par exemple l'admirable balancement de sicilienne du mouvement lent du 23e Concerto, discrètement souligné.

La discographie est encombrée, certes et si vous avez dans votre discothèque Barenboïm (EMI), Moravec (Haenssler) et Zacharias (EMI ou MDG, pour le 20e avec sa cadence inattendue) vous n'avez sans doute pas besoin d'une nouvelle version. Mais si vous vous intéressez à ce qui se fait aujourd'hui de pertinent, ce CD, fête de l'imagination, est pour vous. Il n'est certainement pas parfait comme peuvent l'être certains produits pré-formatés, mais il vit!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.