ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


IGNAZ BRÜLL
Oeuvres pour piano: Sonate op. 73; Suite n° 2 op. 71; 7 Albumblätter op. 33; Légende et Sarabande de la Suite n° 3; Cavatine de la Suite n° 4 et Romance des Pièces op. 57

Alexandra Oehler (piano)



CPO- 777 446-2(CD)
Référence: premières mondiale (pour la majorité des pièces)

rating

Surprise du mois chez CPO, ce CD consacré à la musique pour piano d'Ignaz Brüll (1846-1907), véritable révélation, à un niveau bien supérieur à celui d'une musique simplement épigonale. On rangera ce disque parmi les redécouvertes répertoriales majeures de la décennie en matière de piano, au même titre que la série consacrée à York Bowen chez Chandos.

Comme Herzogenberg, Brüll a été très fortement influencé par Brahms. La notice nous apprend qu'il faisait partie de son cercle viennois. Brüll est un compositeur morave élève, quatorze années auparavant, du professeur qui enseignera à son compatriote Mahler. Son oeuvre est tombée dans l'oubli au XXe siècle. Hyperion a édité deux de ses concertos dans la volume 20 de son anthologie des concertos romantiques.

Les oeuvres que l'on découvre ici sont de la plus belle veine et peuvent prendre place sans rougir (du moins la Sonate op. 73 de 27 minutes, la Suite n°2 op. 71 de 17 minutes et les Albumblätter) dans un programme de récital entre Schumann et Brahms. C'est de ces deux compositeurs que le langage se rapproche le plus, avec une propension pour la grandeur noble du Brahms des Klavierstücke op. 116 à 119.

La Sonate de 1893 est de forme classique (la rigueur structurelle brahmsienne). Le matériau thématique est de bout en bout somptueux. C'est la première fois que l'on entend cette partition et elle nous semble familière immédiatement : normalement c'est le signe et la caractéristique d'un chef-d'oeuvre. J'ai écouté cette puissante sonate quatre fois: aucune lassitude, aucun passage à vide, un plaisir sans cesse renouvelé. La Suite n° 2 poursuit sur la même lancée: un cycle plus schumannien de quatre pièces de 3 à 5 minutes. Des mélodies plus légères, mais là aussi irrésistiblement mémorables.

Je suis étonné qu'Alexandra Oehler ait enregistré les Sept Albumblätter op. 33 (là aussi très tributaires de Schumann) et laissé de côté quatre des six pièces de la Suite n° 3 op. 76 qui se serait très logiquement intégrées dans le programme. La fin du CD est en tous cas parsemé de mignardises qui nous donnent peut-être un avant goût d'autre volumes.

Enregistrement techniquement impeccable mais avec quelques transitoires. Avis aux chaînes sensibles...

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.