ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


PIOTR ILYITCH TCHAÏKOVSKI
Symphonies n° 1 "Rêves d'hiver" et 6 "Pathétique"


Orchestre philharmonique de Londres

Vladimir Jurowski

LPO- LPO - 0039(CD)
Référence: Mravinski (DG)

rating

Bienvenue définitive dans la cour des grands. Cela se dessinait petit à petit, mais là, cela saute aux oreilles: Vladimir Jurowski est "LE" chef de sa génération, le Mariss Jansons de sa classe d'âge, celui qui, un jour, devrait lui succéder, si le monde de la musique à ce moment-là ne sera pas complètement perverti par le toc, les apparences, le fric et les fausses valeurs.

On sent à chaque mesure que Jurowski n'est pas une étoile montée en épingle trop vite: il a beaucoup de culture orchestrale et beaucoup de métier. Ce que j'entends-là est assez rare de nos jours ; jours pénibles et énervants où un chef "brille" lorsqu'il s'agite et fonce dans le tas, l'enthousiasme tenant lieu de savoir-faire - les orchestres étant devenus si bons qu'ils compensent les manquements.

Nous avons ici un vrai travail de fond sur la polyphoniel'articulation et, surtout, les timbres et les couleurs. Chaque effet expressif du son est analysé et soupesé. À l'heure où l’on ne s'intéresse plus qu'aux lignes et aux tempos, ce "réveil de l'oreille" fait beaucoup de bien. C'est là la première marque du talent de Jurowski. Mais ce talent devient suprême quand les éléments analytiques s'allient de cette manière à une vraie excitation musicale. À part un léger mais endémique manque de creusement et de poids dans les cordes graves (contrebasses) londoniennes, il n'y a ici que des louanges et témoignages d'émotion à adresser.

Je ne sais si Jurowski dirige de temps en temps le Philharmonique de Vienne (ce serait bien le comble, puisque "tout le monde", pour peut qu'il soit dans le vent et bien poussé par le business, dirige maintenant le Philharmonique de Vienne), mais j'aime a imaginer ce que pourrait nous donner cette association. Je pense que fondamentalement Jurowski a plus à dire sur la musique que Gergiev...

On ne va pas le condamner parce qu'il dirige en ce moment un excellent orchestre aux couleurs plus anonymes. Il faut le fêter, car c'est un immense chef qui vient de nous donner un Tchaïkovski vibrant et vivant comme nous n'en espérions plus.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.