ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


FRÉDÉRIC CHOPIN
Les Nocturnes

Nelson Freire (piano)



Decca- 478 2182(CD)
Référence: Arrau (Philips); Amoyel (Calliope)

rating

On en attendait tout... et on a tout! Chaque disque de Nelson Freire chez Decca (et même avant et ailleurs) est un trésor. Voici une pièce de plus à l'édifice.

Si on en croit les dates de la notice, le pianiste brésilien a mis 7 jours à enregistrer 20 Nocturnes. On imagine d'ici la concentration, la patience et la minutie de la chose. Le premier point majeur est que Decca a su créer pour Nelson Freire un son parfait: précis, rond, idéalement balancé, très proche de la symbiose entre son et musique des enregistrements Chandos de Jean-Efflam Bavouzet. Ce n'était pas le cas du disque Debussy de Nelson Freire (son opus précédent); nous sommes donc heureux de le signaler ici. Sans le moindre côté clinique, on entend donc tout ce que ce grand artiste veut faire passer.

Le premier atout interprétatif est purement digital. Comme avec Bavouzet dans Debussy, Freire dans Chopin semble rajouter une couche de nuances par sa faculté de faire couler les attaques comme dans un souffle, sur le mouvement qui les amène. Sur le strict plan du toucher, cette intégrale est à mon avis la plus magique. Rubinstein, par exemple, est capable de créer des atmosphères aussi poignantes, mais la palette avec laquelle il le fait est plus resserrée.

Cette faculté de l'infinitésimal n'est jamais surjouée (différence majeur avec un pianiste douée de la même qualité de touche: le surprenant Luis Fernando Pérez chez Mirare). Le grand avantage est que Freire respire les Nocturnes, alors que Claudio Arrau tend beaucoup plus à souligner les choses. Sur le plan expressif, Freire est à l'aise aussi bien dans la rêverie, le drame (Op. 55 n° 1), que dans la vocalité et les élans de jeunesse (second partie de l'Opus 9 n° 1).

Je ne vois guère que Pascal Amoyel qui, dans ce carnet intime, puisse tenir le choc de la comparaison en termes de richesses d'atmosphères et de profondeur de la fusion entre Chopin et son interprète. Cet album est donc une nouvelle référence.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.