ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


HECTOR BERLIOZ
Symphonie fantastique; Le Roi Lear (ouverture)



Orchestre symphonique de Pittsburgh

Marek Janowski

PentaTone- PTC 5186 338(SACD)
Référence: Munch (RCA)

rating

Qu'on aime ou pas, il faut bien reconnaître que les disques de Marek Janowski comptent parmi les plus intéressants de ces dernières années. En ces temps du triomphe de l'agitation, du verni et du paraître, il convient de se demander si Marek Janowski, n'est pas tout simplement - avec Ivan Fischer, Claus Peter Flor et quelques autres - l'un des chefs les plus sous-évalués de notre temps.

Janowski n'enregistre pas pour ajouter une référence à un catalogue, mais pour faire part d'un point de vue dûment circonstancié sur une œuvre. Ce point de vue fait bien plus souvent appel à l'intellect qu'aux sens, ce qui fait qu'il lui est difficile de déclancher l'enthousiasme a priori. Moi-même je me dirigeais vers une notation de 8 parce que je croyais pouvoir connoter un certain manque de fièvre à cette Fantastique, avant de me rendre à l'évidente grandeur de ce disque et de monter à 10/10.

Il est facile de tracer un parallèle avec un autre disque récent: cet enregistrement est le très exact équivalent aux Planètes de Holst par Paavo Järvi. On écoute "normalement" et on se dit c'est très bien. Puis on fait une 2e écoute à plein volume et on se rend à l'évidence. Là aussi, la mise en disque n'ajoute rien en termes de niveau et de mise en scène sonores. Qui aime la musique symphonique et est fier de sa chaîne se mettra à un volume puissant et dégustera.

Le parallèle avec Les Planètes par Järvi chez Telarc est d'autant plus justifié que le ressort interprétatif est le même: une radiographie orchestrale qui, par l'amalgame et synergie d'événements sonores isolément remarquables, parvient à une puissance expressive orchestrale tout à fait phénoménale.

Oui, il y a nombre de versions plus excitantes et à fleur de peau, mais il y en a très peu dont la culture orchestrale (aucune couleur obstruée, aucune masse grasse) est aussi impressionnante. J'imagine que ceux qui écoutent leurs disques au casque auront le même frisson. En tous cas, en termes de SACD, cette captation et cette mise en forme, par une équipe de la société Soundmirror de Boston, est un modèle absolu.

L'intelligence musicale de Janowski est entérinée par le complément; 15 rares minutes berlioziennes de l'Ouverture du Roi Lear. Avertissement: si vous écoutez la musique sur une chaine moyenne ou un iPod, privilégiez une version plus électrisante et à fleur de peau. Si vous aimez l'orchestre et en avez marre des effets de manche et des fausses valeurs, le fait d'acheter ce disque est une bonne action.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.