ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

COMBATTIMENTI !
CLAUDIO MONTEVERDI
Hor che'l Ciel e la Terra, Lamento della Ninfa, Combattimento di Tancredi e Clorinda
MARCO MARAZZOLI
La Fiera di Farfa


Le Poème Harmonique

Vincent Dumestre

Alpha- Alpha 172(CD)
Référence: ce disque avec ce couplage

rating

Vincent Dumestre et Le Poème harmonique dans Monterverdi! Après tant de découvertes et d'inédits, la grande confrontation avec les vedettes de l'histoire du disque... et dans Lamento della Ninfa et le Combattimento qui plus est !

Mais les disques de Dumestre ne sont décidément pas comme les autres. Voilà le musicien, couplant ces jalons de la tragédie monteverdienne avec une pièce comique, un truculente scène de foire avec un singulier aboutissement: La Fiera di Farfa de Marco Marazzoli, dont l'impact théâtral et comique rappelle le meilleur d'Adriano Banchieri (notamment dans des disques Stradivarius).

Dumestre et le Poème harmonique s'engagent dans Monteverdi avec leurs forces. Pas de vedette pour chanter le Lamento ou le Combattimento, mais un groupe de chanteurs aguerris dans le répertoire baroque et ses affects. Le début de Hor che'l Ciel e la Terra dit tout de la richesse de l'ensemble, la basse Benoît Arnould, notamment, n'ayant rien à envier à Daniele Carnovich. Dans le Lamento, la soliste est Claire Lefiliâtre, une interprétation sans joliesse, une voix droite, comme expulsée, qui rentre sous la peau. Dès les premiers accents de la nymphe on est frappé par une théâtralité frémissante, une plainte quasiment à bout de souffle. On a entendu plus riche vocalement, on n'a rarement entendu plus palpitant, plus immédiatement poignant.

Le concept du disque, qui oppose drame et comédie, est aussi celui qui baigne l'interprétation monteverdienne, qui creuse les contrastes tout à fait dans l'esprit de Caravaggio. C'est dans le souffle d'ensemble (et quel sublime soutien instrumental) que le Combattimento convainc. Tous les frottements sont exacerbés, rendus sensibles et prolongés dans un très pertinent commentaire instrumental: Consonanze Stravanti de Giovanni Maria Trabacci. Les voix, là aussi, ne sont pas les plus belles de l'histoires, mais entrent en résonnance avec l'ensemble du projet.

C'est dans son originalité foncière que le CD "Combattimenti!" fait définitivement mouche et bascule dans le 10/10. Car La Fiera di Farfa est une irrésistible comédie en musique. On est aux anges de découvrir cette jovialité grouillante et cette poésie onirique ("Je voudrais devenir un poisson d'or") quand, soudain, arrive la 4e partie… une parodie du Combattimento de Monteverdi! Les accents de la frénésie de la vie et de l'ombre de la mort sont portés par le ténor Serge Goubioud qui rappelle presque Marco Beasley.

La boucle est bouclé, vie et théâtre se rejoignent et, partout, la lumière des instruments et de la prise de son irradie les performances vocales.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.