ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

ALFRED BRENDEL: A BIRTHDAY TRIBUTE
JOHANNES BRAHMS
Concerto pour piano n° 1
WOLFGANG AMADEUS MOZART
Concerto pour piano n° 25 (K. 503)
LUDWIG VAN BEETHOVEN
Sonate pour piano n° 31 opus 110
FRANZ SCHUBERT
Impromptu en fa mineur op. 142 n° 1

Alfred Brendel (piano)

Orchestre symphonique de la Radio bavaroise; Sorchestre du SWR de Baden-Baden

Colin Davis; Hans Zender

Decca- 2 CD 478 2604(CD)
Référence: cet album

rating

Alfred Brendel est pianiste, poète, mais il est aussi un excellent auditeur critique. C'est lui qui a opéré le choix de ces quatre documents pour un album d'inédits et ce choix est avisé.

On sait que Brendel a bloqué la réédition CD de sa première version du 1er Concerto de Brahms avec Schmidt-Isserstedt, au profit de l'enregistrement avec Abbado et Berlin, qui avait d'ailleurs fini en haut de peloton lors d'une écoute en aveugle de feu le magazine Répertoire. Voir apparaître dans cet album un 1er de Brahms, se traduit facilement par "Brendel lui-même considère que ce concert de Munich en 1985 surpasse l'enregistrement studio avec Abbado." Sachant, en plus, quelle importance le pianiste accorde à cette oeuvre, on était très curieux... et on n'est pas déçu du résultat!

Voici le 1er de Brahms que l'on attendait depuis Graffman-Munch (RCA, jamais réédité en CD hors Japon!) et Serkin-Szell. Enfin une introduction orchestrale qui souligne que si Brahms a donné un tel rôle aux timbales, c'est pour qu'on les entende! Impeccables partout, les accentuations du pianiste, ses coups de patte, sa matière sonore. Idéal aussi, le flux doux et chantant du mouvement lent. On a ici le vrai 1er de Brahms, souvent anesthésié par des approches alambiquées. On peut le rêver plus vif (ce que sont Graffman et Munch) mais pas plus sainement vigoureux.

Le 25e de Mozart est tout aussi important, Brendel, dans sa cadence du 1er volet, se permettant de jouer avec le passage semblant initier la Marseillaise, même si l'on sait qu'il n'y a pas de rapport entre les thèmes autre que le hasard. Toute l'interprétation est pétillante d'esprit, encore plus que celle en concert à Strasbourg avec Marriner en 1978 (là aussi, jamais rééditée à ma connaissance). Cette captation de 2002 montre que Brendel commençait à marmonner; un tic qui s'accentue en récital en 2007 à Salzbourg. Mais le toucher, l'intelligence des voix intermédiaires et des dialogues est tellement suprême que l'on écoute, fasciné, cet album suprême.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.