ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


BENJAMIN BRITTEN
Cello-Symphony; Suite symphonique de Gloriana; Quatre Interludes marins de Peter Grimes

Robert Murray (ténor); Paul Watkins (violoncelle)

BBC Philharmonic

Edward Gardner

Chandos- CHAN 10658(CD)
Référence: ce disque dans ce couplage

rating

Grand disque Britten. Pour vraiment l'apprécier, il est suggéré de relever le volume d'écoute pour renforcer l'impact de l'audition, car comme bien des enregistrements de la BBC, la perspective sonore est un peu "en tunnel", avec un étagement important en profondeur.

On ne prendra donc pas le 10 technique comme le témoignage d'un disque de "démonstration", mais d'une note permettant de signaler une captation ne nuisant en rien à la perception d'un témoignage artistique exceptionnel.

La caractéristique du disque de Gardner est que ce chef évite toute épaisseur, tout effet que les Allemands nomment "bombastich" (volumineux), pour se concentrer sur une véritable marqueterie sonore qui, pourtant, semble jaillir avec spontanéité. Le second Interlude marin est le meilleur exemple de cette approche superbe et distinguée de la musique de Britten, tout comme Moonlight (3e interlude) est tout en touches contenues.

Mais ce n'est évidemment pas pour les Interludes marins que l'on achètera le CD, mais plutôt pour les deux autres oeuvres au programme. La suite de Gloriana dure 25 minutes et s'articule en 4 volets un peu comme une symphonie, dont le mouvement lent, le poignant The Lute Song, implique un ténor et dont le Scherzo est une suite de danses. Dans le 2e mouvement, on peut remplacer le ténor par un hautbois, ce qui aurait fait sens ici à mon goût. En tous cas avec Gloriana et Peter Grimes le disque offre 40 minutes essentielles de musiques tirés d'opéras de Britten.

D'une durée de 35 minutes, la Symphonie pour violoncelle et orchestre gagne une transparence et une vie qui surpasse l'enregistrement étalon de Rostropovitch et Britten, comme jadis le War Requiem de Hickox chez Chandos surpassait la version princeps du Maître. Tout cela n'est rendu possible que grâce à la prestation de Paul Watkins, dont le style, moins "gras" que celui de Rostropovitch, rappelle un peu la manière de Müller Schott jouant Elgar.

Un CD magistral, pertinent, intéressant et convaincant.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.