ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


ROBERT SCHUMANN
Fantaisie op. 17; Fantasiestücke op. 12

Martha Argerich (piano)



Sony Classical- 8869784828(CD)
Référence: Freire (Opus 17)

rating

Retour au bercail pour l'un des plus beaux disques Schumann du catalogue; un disque qui a beaucoup voyagé et qui ne compte pas parmi les plus connus de Martha Argerich.

Cette parution dans une collection "Originals" de Sony reprend pour la première fois le visuel d'origine. Le CD fait état d'une première parution en 1976. Pour ma part j'avais plutôt 1978, dans mes tablettes et sur mon microsillon de CBS France. Si cet enregistrement - qui date probablement de 1976 - est passé relativement incognito, c'est parce qu'à l'origine il s'agit d'un disque Ricordi, un enregistrement que Columbia avait licencié. Visiblement cette licence ne couvrait pas ensuite le CD et on vit réapparaitre la bande assez furtivement chez EMI.

Le disque retrouve l'étiquette Sony, acquéreur de Columbia. Cela parait logique puisque Sony est associé à BMG, qui, via sa filiale BMG Publishing, a racheté Ricordi en 1994. Il y a tout de même une chose étrange: BMG Publishing a été racheté en 2007 par Universal: je m'attendais donc davantage à voir la chose sortir un jour sur étiquette DG. Mais c'est chez Sony et tant mieux, car l'important est que le CD existe!

La critique est très simple: interprétation géniale, piano douteux. Ceci fait qu'en termes arithmétiques la note variera considérable pour chaque individu selon sa sensibilité au réglage du piano. J'ai tendance à être aujourd'hui plus sensible que jadis. Je déplore donc les aigus d'un piano qui a l'air vieux, abimé ou mal réglé. Mais combien d'enregistrements de Richter portés aux nues avons nous sur ce type d'instrument?

Si vraiment vous êtes un obsédé du réglage (genre Moravec, Thauraud, Matsuev...) passez votre chemin, mais ce serait manquer une musique d'une liberté et respiration inouïes (seuls Nelson Freire et Sergio Fiorentino égalent ce Finale de Fantaisie). Argerich respire si profondément la musique de Schumann, trouve si bien le juste dosage des attaques et le flux des élans (ah, le Aufschwung, Opus 12 n° 2), que tout admirateur du compositeur se doit de fréquenter ce disque.

Quand vous le connaîtrez, et que vous passerez cette plage 3 en boucle en vous demandant comment c'est possible, vous comprendrez qu'on ne peut vivre sans.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.