ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil

CARLOS KLEIBER: LA VIDÉO INÉDITE
LUDWIG VAN BEETHOVEN
Ouverture Coriolan
WOLFGANG AMADEUS MOZART
Symphonie n° 33; K.319
JOHANNES BRAHMS
Symphonie n° 4



Orchestre d'Etat de Bavière

Carlos Kleiber

Deutsche Grammophon- 073 4017(DVD)
Référence: aucune

rating

Parmi les DVD consacrés à Carlos Kleiber que publient Philips et DG en cette fin d'année 2004, un seul n'a jamais fait l'objet d'une publication antérieure en vidéo: ce concert d'octobre 1996 à Munich, en fait l'un de ses derniers. Si vous nous lisez depuis la France sachez que la parution du DVD a été retardée et qu'il n'arrivera en magasin que le 6 décembre 2004.

La vision de ce concert sublime ne fait qu'ajouter au "mystère Kleiber": pourquoi un chef faisant preuve d'une maîtrise si absolue des compositions qu'il dirige, qui possède une tel emprise sur l'orchestre était-il si peu sûr de lui, au point de se reclure dans sa maison. Kleiber aurait pu arpenter le monde avec ce programme, diriger Vienne, Chicago, Amsterdam, Paris, demander 6 à 10 répétitions et un cachet faramineux: on les lui aurait donnés et il aurait pu faire partager son art au plus grand nombre. Il n'en fut rien. C'est pour cela que l'existence de ce DVD est une bénédiction.

Un mot de technique: l'image, magnifiquement éclairée, est très définie et bien compressée: on est nettement au dessus du standard habituel des DVD de DG. Côté son, la stéréo n'est pas un miracle de richesse dans les graves et de finesse dans les aigus, mais ce son un peu compact ne nuit en rien à la perception de l'interprétation. On trouve même des pistes multicanal, dont un DTS bien réalisé.

Ce concert s'inscrit en droite lignée du programme comprenant la 36e de Mozart et la 2e de Brahms, jadis paru en Laserdisc et qui, lui aussi, nous arrive dans la même fournée. Le réalisateur de la captation télévisuelle a parfaitement compris que le sujet est Carlos Kleiber et nous évite les gros plans de timbales et de cuivres: bravo et merci! En effet l'emprise de Kleiber sur la musique est l'objet principal de ce film: cette emprise on la saisit aussi bien ici qu'en regardant les Beethoven d'Amsterdam ou la 2e de Brahms. Infinie précision, élégance: Kleiber est sur tous les coups et galvanise ses musiciens.

Le résultat artistique est évidemment extraordinaire: la 4e de Brahms s'est humanisée depuis l'enregistrement audio, avec un 2e mouvement d'une beauté à tomber à la renverse et un début de 1er mouvement plus doux que dans la version viennoise. Il y a là une concentration, une densité dignes de l'une des grandes 4e de Brahms de l'histoire (réécoutez aussi le dernier enregistrement audio de Karajan...). Le Mozart est une merveille de raffinement dans les dosages, mais aussi un exemple de pondération: Kleiber ne "viole" pas la musique: tout en restant toujours très actif par rapport au déroulement de l'œuvre, il ne brusque rien. Le phrasé est tout simplement parfait. Coriolan est extraordinaire, quasiment du niveau de celui de Charles Munch (le plus incroyable de tous les temps) avec la même densité. Mais, contrairement à ce qui fait l'absolu génie de la vision de Munch, Kleiber ralentit le 2e thème.

Inutile d'épiloguer: ce DVD est un incontournable pour tous les amateurs de direction d'orchestre et l'un des très grands DVD symphoniques du catalogue.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.