ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


GUSTAV MAHLER
Symphonie n° 9


Gustav Mahler Jugendorchester

Claudio Abbado

EuroArts- 2054009(DVD)
Référence: ce DVD-ci

rating

Abbado, encore. Eh, oui! Il est devenu l'artiste-vedette des vidéos musicales. Et le niveau artistique de ces enregistrements vidéos est incommensurablement plus élevé que celui de ses disques des 10 ou 15 dernières années (il suffit pour s'en convaincre de comparer l'intégrale Beethoven audio de DG et vidéo chez TDK).

Il est apparent que le Claudio Abbado d'après la maladie (2000-2001) a retrouvé une flamme artistique qu'on ne lui connaissait plus. Comme dans le DVD Debussy, il semble être retourné dans cette 9e Symphonie de Mahler, enregistrée le 14 avril 2004 à Rome, à l'essence de la musique (et quel spectaculaire regain de forme physique: une résurrection!). Abbado semble également avoir passé un temps considérable à se replonger dans la partition et à travailler avec l'orchestre les nuances les plus infinitésimales et des équilibres polyphoniques justes et lumineux.

Tout cela tombe très bien, d'autant que la Neuvième a toujours été la symphonie de Mahler qu'Abbado réussissait le mieux: son premier disque, avec Vienne, est excellent, le second, avec Berlin, encore meilleur (il nous rappelle un concert parisien au Finale illuminé par la grâce). Ce nouveau DVD est une quintessence de tout celé. Il ne faut pas se fier aux légers tâtonnements initiaux d'un orchestre sans doute paralysé par l'enjeu. Cela dure à peine une minute et la "nécessité musicale", la concentration qui marquent la suite sont poignantes. Abbado n'en rajoute jamais dans le pathétisme morbide. C'est surtout une Neuvième amère, toujours en mouvement et fluide (77'), dont les extinctions des volets 1 et 4 sont bouleversantes tout en reposant sur une rigueur absolue.

Evidemment, la fin de l'œuvre, dans une salle plongée progressivement dans l'obscurité, est un moment poignant, d'autant plus fort qu'Abbado, qui vient d'y abolir les frontières entre le son et le silence, parvient à "tenir la salle" pendant 1 minute et 4 secondes avant les premiers applaudissements. Tout aussi impressionnante: la lecture très détaillée des deux volets centraux, dirigés avec une grande imagination dans la polyphonie. Comble de bonheur, la régie télévisuelle suit parfaitement le chef, et le déroulement de la partition à travers lui, sans abuser des plans sur les musiciens.

Un DVD qui compte assurément parmi les rares grands DVD symphoniques du catalogue, trois d'entre eux (le concert Brahms/Dvorak à Palerme, le Debussy à Lucerne et la 7e de Beethoven à Rome) étant d'ailleurs dirigés par... Claudio Abbado!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.