ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


EDWARD ELGAR
Concerto pour violon
RALPH VAUGHAN WILLIAMS
The Lark ascending

Hilary Hahn (violon)

Orchestre symphonique de Londres

Colin Davis

Deutsche Grammophon- 4745042(CD)
Référence: ce disque-ci

rating

Commercialisé en France en ce début de janvier 2005, ce Concerto d'Elgar par Hilary Hahn, publié ailleurs dès l'automne 2004, est assurément la première "grosse nouveauté" classique majeure de l'année.

On ne peut imaginer disque plus opposé aux récents Concertos pour violon de Tchaïkovski et Korngold par Anne-Sophie Mutter, aguicheurs jusqu'au déséquilibre, que ce somptueux Elgar épuré, mouvant et frémissant. C'est une dentelle de Calais violonistique, une vision de l'émotion pure et sans artifices, mais aussi une traduction brûlante de l'agogique elgarienne, que nous livre Hilary Hahn.

Cette véritable immersion de la soliste et de son prestigieux accompagnateur dans l'idiome elgarien est le fait le plus saillant de cette lecture qui renvoie, tant par sa justesse de sa vision que par sa perfection formelle, la quasi totalité de la discographie aux oubliettes (je garde une place dans mon cœur pour Perlman-Barenboïm, mais, aujourd'hui, surtout en tant qu'exercice violonistique étincelant). Avec Hahn et Davis, jamais le concerto n'apparaît séquentiel. La tenue architecturale de l'ensemble est éblouissante, consolidée par un flot musical incandescent et pourtant patient. Le concerto d'Elgar est le plus long des grands concertos du répertoire (une cinquantaine de minutes). Hilary Hahn et Colin Davis jouent sur cette longueur mais sans l'étirer, juste en respirant profondément , de concert. La finesse dans l'éventail des nuances dynamiques et de l'expressivité est à son comble dans l'Andante central. Tout est pesé avec minutie et intégré dans un flux idéalement cadré (cf. le Finale). Bonheur suprême: cet art infinitésimal ne paraît jamais calculé, tant tout semble spontané: introversion-extraversion, retenue-allant, frémissement-exaltation: tout s'imbrique comme un puzzle qu'on vient de redécouvrir.

Le complément est tout aussi sublime avec un Lark ascending lent et hypnotique qu'Hilary Hahn a beaucoup joué en concert juste avant de l'enregistrer. Cette violoniste d'une maturité proprement incroyable, douée d'un art du cantabile aussi exceptionnel que sa justesse d'intonation et sa finesse d'archet, est décidément tout sauf un phénomène de mode.

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.