ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


GEORG FRIEDRICH HAENDEL
Concertos pour orgue op. 4

Matthew Halls (orgue)

Sonnerie

Monica Huggett

Avie- AV 2055(CD)
Référence: Chorzempa-Schroeder (Philips); Nicholson-Goodman (Hyperion)

rating

Il y a encore une place au soleil dans la discographie des Concertos pour orgue de Haendel, comme en témoigne ce disque isolé qui se limite à l'Opus 4 du compositeur.

Réalisé à l'initiative de l'organiste Matthew Halls, il frappe à trois principaux titres: le diapason, qui donne à l'ensemble un éclat superbe sans la moindre agressivité (on notera aussi le splendide accord au tempérament Neidhardt); l'équilibre quasi idéal obtenu avec un accompagnement instrumental de dix musiciens menés par Monica Huggett; et la beauté de l'orgue.

Sans chercher le fruité de l'instrument utilisé par Chorzempa ou Nicholson, Halls a sans doute choisi le meilleur compromis entre vérité stylistique et agrément d'écoute, avec cet orgue de chambre réalisé en 2000 pour la Société Bach des Pays-Bas par les facteurs hollandais Fama et Klop. Les sonorités splendides ne s'accompagnent pas ici de bruits annexes trop perturbateurs. Matthew Halls joue cet instrument avec un beau sens du dialogue, une véritable érudition stylistique, une spontanéité et un élan palpables dès l'entame de l'Opus 4 n° 4, qui ouvre le disque, ainsi que des idées de registration convaincantes (sublime Opus 4 n° 6).

Le parti pris de Halls et Huggett, qui rend cette version extrêmement séduisante et pas vraiment comparable aux autres, est de jouer l'Opus 4 comme une oeuvre chambriste et non comme un "concerto" opposant un ensemble orchestral et un orgue trônant en majesté. Se détournant de la fonctionalité première des œuvres, c'est à dire des interludes dans des oratorios tels qu'Esther ou Athalie, Halls et Huggett tentent de recréer l'atmosphère des concerts des clubs et sociétés de musique à Londres dans la première moitié du XVIIIe siècle. C'est ce que restitue de manière absolument unique ce petit bijou où règnent l'invention et la convivialité.

--Sylvain Gasser

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.