ClassicsTodayFrance.com - L'actualité CD, SACD & DVD classique
Search Reviews
Pourquoi Classicstoday-France
L'edito de Christophe Huss
Les nouvelles du disque
Nos annonceurs
Accueil


SERGEÏ RACHMANINOV
Les Préludes

Boris Berezovski (piano)



Mirare- MIR 004(CD)
Référence: Ashkenazy (Decca)

rating

Si jamais vous pouviez nourrir quelques doutes sur la validité du 10/10 accordé à ce disque, rendez-vous directement à la place 3, le fameux Prélude op. 23 n° 2 et écoutez ce mélange de puissance, de précision et de fougue. Malgré quelques doutes à l'écoute de l'Opus 3 n° 2, il n'y a dans ce disque aucune grandiloquence déplacée, mais plutôt une concentration qui apparaît dans des Préludes souvent bâclés par les interprètes, car stylistiquement "entre-deux", face aux plus majestueux et aux plus ouvertement romantiques - l'Op. 23 n°3, coincé entre le géant n° 2 et le très chantant n° 4, est un bon exemple de ce point de vue.

Bien des pianistes pourraient prendre une leçon d'intégrité de la part de Boris Berezovski, pas seulement Lang Lang qui assassine Rachmaninov dans son dernier disque. Ce CD-ci, en tous cas, a été médité et prémédité dans le moindre détail. Ces détails incluent l'accord et le réglage du piano, somptueux (on comparera l'accord des cordes graves ici et celui du piano de Lang Lang, justement, dès l'entame du 2e Concerto), et sa captation, simplement idéale.

Ce qui fait le prix de l'interprétation de Berezovski, on le trouve dans une autre œuvre emblématique, le Prélude op. 32 n° 5. Même chez d'éminents interprètes, tels que Weissenberg (RCA), la ligne est brisée par une certaine idée du rubato, à vrai dire un peu chichiteuse, qui consiste à appuyer (oh, légèrement, mais cela suffit) certaines notes "sensibles". C'est l'idée de Rachmaninov comme on se la fait dans les livres d'images. Mais Rachmaninov ce n'est pas tout à fait cela. Berezovski, comme Kocsis dans les concertos, file droit, et découvre ainsi d'autres points d'inflexions, plus naturels, dans les phrases. Ceux-ci s'imposent; ils ne sont pas créés artificiellement.

Par le soin qu'il porte à l'égard du phrasé, même dans des Préludes que l'on pense mineurs, par cette alliance d'une clarté quasiment française et d'une vélocité russe, Berezovski apporte une autre dimension à l'interprétation de ces Préludes. Ce disque a réuni toutes les énergies, toutes les expertises pour témoigner de cette vision et de ce travail remarquables. Chapeau!

--Christophe Huss

Les 10/10 du mois
NO Picture Un mois de nouveautés
Au crible aujourd'hui

Search Reviews
QUI SOMMES NOUS? | LE COIN MÉDIAS | NOTATION: MODE D’EMPLOI | POURQUOI CLASSICSTODAY FRANCE?

© 2005 Classicstoday-France.com.
Tout droits de reproduction pour tous pays réservés à Classicstoday-France.com.